Ecoutez Radio Sputnik
    Twitter

    Le compte Twitter de l’ambassade russe en Syrie bloqué après des critiques sur les Casques blancs?

    © AP Photo / Matt Rourke, File
    International
    URL courte
    10035
    S'abonner

    Après la publication d’un message critiquant l’activité des Casques blancs, le compte Twitter de l'ambassade russe en Syrie a été bloqué «sans aucune explication». Moscou dénonce une censure et une «violation flagrante de la liberté d'expression» par l'administration du réseau social.

    Twitter a bloqué le compte de la mission diplomatique russe en Syrie, a rapporté l'ambassade russe en Afrique du Sud.

    «La police de la pensée est déjà là, Twitter a bloqué le compte de l'ambassade russe en Syrie après la publication d’un message comportant des critiques factuelles sur les Casques blancs et qui se réfèrent aux données du ministère russe de la Défense», a indiqué l'ambassade dans son communiqué.

    Il est à noter que le compte bloqué n'avait pas encore été vérifié. «Cela prouve seulement que les comptes “ordinaires” n'ont pas le droit d'avoir un point de vue différent», ont ajouté des diplomates russes.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a par la suite déclaré que le blocage avait été effectué sans aucune explication par Twitter.

    «Nous considérons cela comme un acte de censure et une violation flagrante de la liberté d'expression commise par l'administration du réseau social», est-il indiqué sur le compte Twitter officiel du ministère russe.

    Une campagne de désinformation par les Casques blancs

    Le 29 juillet, Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'état-major des Forces armées russes, a annoncé que  les terroristes avaient déchaîné une campagne de désinformation visant à discréditer les actions de la Russie dans la zone de désescalade d’Idlib.

    M.Roudskoï a souligné que ce sont les Casques blancs qui sont derrière cette désinformation. Il a expliqué que ces derniers tournaient des mises en scène de «frappes des Forces aérospatiales russes sur les sites civils».

    Les Casques blancs prétendent être un groupe de volontaires menant des opérations de sauvetage dans des régions de la Syrie contrôlées par les rebelles. Damas les accuse toutefois d'être liés aux groupes les plus extrémistes opérant en Syrie et de prêter assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. Les Casques blancs sont également accusés par le gouvernement syrien d'avoir mis en scène de fausses attaques chimiques.

    Tags:
    Casques blancs syriens, Twitter, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik