International
URL courte
Un pétrolier iranien arraisonné au large de Gibraltar, juillet 2019 (20)
171102
S'abonner

Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement officiel par les forces britanniques, lesquelles l’avaient accusé d'enfreindre les sanctions imposées par l'UE à la Syrie.

Saisi et libéré un mois plus tard, le Grace 1 quitte Gibraltar le 18 août. Suivez son passage en direct sur Sputnik. 

Gibraltar a rejeté la demande américaine de retenir le pétrolier iranien.

Plus tôt cette semaine, il avait été autorisé à quitter l'île après avoir passé un mois en détention suite à sa saisie par des fusiliers marins britanniques.

Commentant la situation, le ministre espagnol des Affaires étrangères par intérim, Josep Borrell, a affirmé qu'il avait été arrêté à la demande des États-Unis, lesquels cherchaient depuis longtemps à limiter les exportations de pétrole iranien.

Un tribunal américain a émis vendredi 16 août un mandat de saisie visant ce pétrolier, lequel avait été arraisonné le 4 juillet au large de Gibraltar.

Gibraltar relâche le pétrolier

Le Grace 1 a été libéré le 15 août par les autorités de Gibraltar. Le chef de l'exécutif Fabian Picardo a annoncé que le navire pourrait partir dès que la logistique nécessaire serait organisée.

Selon le porte-parole de la diplomatie iranienne, Téhéran n’a pas donné de garanties concernant le fait que le pétrolier ne se dirigerait pas vers la Syrie. Pourtant, le gouvernement de l’île a indiqué avoir reçu la promesse écrite de l’Iran que ce pays n’y enverrait pas ses barils.

Dossier:
Un pétrolier iranien arraisonné au large de Gibraltar, juillet 2019 (20)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
États-Unis, Royaume-Uni, Iran, arraisonnement, pétrolier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook