Ecoutez Radio Sputnik
    fille

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»

    CC0 / Free-Photos
    International
    URL courte
    Mort du financier et multimillionnaire US Epstein (26)
    6531157
    S'abonner

    De nouveaux détails sur l’exploitation de jeunes Françaises par Jeffrey Epstein ont été dévoilés par la présumée victime du multimillionnaire, Virginia Giuffre. Selon elle, Epstein avait reçu trois Françaises de 12 ans en «cadeau d’anniversaire» de la part de son ami français, dont le nom figure déjà dans cette affaire.

    Jeffrey Epstein aurait reçu trois mineures françaises âgées d’à peine 12 ans comme cadeau pour son anniversaire de la part de son ami Jean-Luc Brunel, agent de mannequins, selon de nouveaux détails sur le présumé réseau pédophile du multimillionnaire états-unien s’étendant jusqu’en France. Ces informations ont fait surface grâce aux papiers judiciaires cités par le Daily Mail.

    Ce témoignage vient notamment de Virginia Giuffre. Auparavant, elle avait confié avoir été sexuellement exploitée à l’âge de 15 ans par Epstein, lequel s’est suicidé le 10 août dans sa cellule peu après son arrestation et le lancement d’un procès contre lui.

    «Le pire cas dont j'ai entendu parler de sa propre bouche était celui de cette jolie fille de 12 ans avec laquelle il avait pris l’avion pour son anniversaire», a-t-elle déclaré, selon le document. «C'était un cadeau d'anniversaire surprise de la part d'un de ses amis et elles venaient de France. Je les ai vues, je les ai rencontrées.»

    Ces jeunes Françaises ont été trouvées dans des milieux pauvres, Jean-Luc Brunel ayant payé leurs parents et promis de faire de leurs filles des top-models, selon le témoignage. Les mineures ont été ramenées chez Jeffrey Epstein pour lui accorder des services sexuels d’un genre différent.

    «Jeffrey et Brunel leur facturaient un loyer, les forçant à travailler pour eux en vendant leur corps contre de l'argent, des photos nues et même de la pornographie», a déclaré Virginia Giuffre.

    Celui qui pouvait «nourrir le grand appétit d’Epstein»

    Auparavant, Mediapart avait déjà publié une enquête consacrée à l’affaire Epstein, selon laquelle Jean-Luc Brunel, dirigeant de l'agence de mannequins internationale MC2 (ex-Karins USA), était un «rabatteur» de jeunes filles pour Jeffrey Epstein.

    Selon Virginia Roberts Giuffre, le seul lien d’amitié entre MM.Brunel et Epstein semblait être «que Brunel pouvait obtenir des douzaines de filles mineures et nourrir le grand appétit d’Epstein […] pour des rapports sexuels avec des mineures». Jeffrey Epstein aurait dit qu’il «avait couché avec plus d’un millier de filles de Brunel», d’après elle.

    Mediapart a indiqué également être en possession d’une déclaration sous serment de 70 pages d’une ancienne comptable de l’agence MC2, Maritza Vasques, qui a travaillé avec M.Brunel entre 1998 et 2006 aux États-Unis. Dans le document datant de juin 2010, Mme Vasques note que le millionnaire Jeffrey Epstein était l’ami de M.Brunel, qui «lui donnait l’argent […] et les appartements pour les filles», indique Mediapart.

    Selon le média, Jean-Luc Brunel n’a pas répondu à plusieurs demandes pour commenter ces témoignages.

    Dossier:
    Mort du financier et multimillionnaire US Epstein (26)
    Tags:
    France, mineurs, esclavage sexuel, Jeffrey Epstein
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik