Ecoutez Radio Sputnik
    Port de Douala

    L’ambassade russe précise où se trouvent les marins enlevés au Cameroun

    CC BY 2.0 / olivier gobet (Gd6d) / Port de Douala
    International
    URL courte
    1142
    S'abonner

    L’ambassade de Russie au Cameroun estime que les marins russes enlevés le 15 août en rade de Douala pourraient avoir été transférés au Nigeria par leurs ravisseurs. Des négociations avec les pirates sur la libération des otages sont déjà en cours, d’après la mission diplomatique.

    Les huit marins du cargo Marmalaita, dont trois Russes, qui ont été enlevés par des pirates le 15 août au large du Cameroun, se trouveraient au Nigeria puisque les ravisseurs seraient des Nigérians, a déclaré mercredi 21 août à Sputnik l’ambassade de Russie au Cameroun:

    «Selon nos données, les pirates sont Nigérians. Les marins ont probablement été transportés sur le territoire nigérian. Leur état de santé est satisfaisant. Un groupe de réaction rapide mène des négociations sur la libération des marins. On s’est déjà mis d’accord sur l’envoi de vivres et de médicaments».

    Négociations en cours

    Selon lui, la société propriétaire du Marmalaita négocie avec les pirates.

    «De telles tractations peuvent durer jusqu’à deux semaines, d’après notre expérience», a ajouté le responsable, précisant qu’il ne pouvait fournir plus de détails pour garantir la sécurité des marins.

    Enlever les marins sans toucher le cargo

    Des hommes non identifiés ont attaqué le cargo Marmalaita de la société allemande MarConsult Schiffahrt le 15 août alors que le bateau se trouvait en rade du port de Douala, au Cameroun. Ils ont enlevés huit membres d’équipage du navire battant pavillon d’Antigua-et-Barbuda.

    Selon l’agence russe Marlow Navigation Russia, parmi les otages se trouvaient trois Russes, le capitaine de Vladivostok, son second de Saint-Pétersbourg et le mécanicien en chef de Mourmansk.

    Le cargo n’a pas été détourné. Selon le site MarineTraffic, qui permet de suivre le trafic maritime dans le monde, le Marmalaita se trouvait le soir du 20 août dans le port de Douala.

    Ce n’est pas la première fois que le golfe de Guinée est en proie à des pirates. Ainsi, dans la nuit du 1er au 2 janvier, six membres d'équipage sur les 24 que comptait le vraquier MSC Mandy avaient été enlevés au large des côtes du Bénin. Les marins avaient été libérés à la fin du mois.

    Tags:
    piraterie, Douala, Nigeria, marins, enlèvement, ambassade, Russie, Cameroun, cargo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik