International
URL courte
4251
S'abonner

Thierry Mariani, eurodéputé Rassemblement national, a déclaré embarquer à destination de la Syrie pour assister, entre autres, à la 61e foire internationale de la capitale syrienne sans toutefois préciser s'il allait rencontrer Bachar el-Assad qui l’avait reçu précédemment.

Le député européen Rassemblement national (RN) Thierry Mariani doit effectuer à partir de ce mardi 27 août une nouvelle visite en Syrie. À la tête d'une délégation du RN, il compte notamment assister à la 61e foire internationale de Damas qui démarre le 28 août et rencontrer des responsables syriens, pays «qui depuis huit ans lutte courageusement et avec succès contre les terroristes islamistes».

Thierry Mariani n’a pas précisé s'il allait rencontrer le Président Bachar el-Assad.

«Je me sens plus proche de Bachar el-Assad que de Laurent Fabius»

Dans son voyage, il sera notamment accompagné d’Andrea Kotarac, ex-élu régional de la France insoumise désormais membre du Rassemblement national, qui s’était rendu en Crimée en avril dernier à l’occasion du forum économique international de Yalta.

«Bachar el-Assad gagne la guerre avec les Russes et les Iraniens, c’est bien d’aller voir la République qui l’a emporté contre les islamistes», a-t-il déclaré à L’Opinion, soulignant que sa «pensée va aux morts innocents», mais que «les relations internationales n’ont jamais été un Disneyland».

Dans ce contexte, il a rappelé que l’Occident mettait souvent les attaques chimiques sur le compte des autorités syriennes, ce qui n’était pas toujours le cas.

«Je me sens plus proche de Bachar el-Assad que de Laurent Fabius», a-t-il conclu.

Le dernier voyage de Thierry Mariani en Syrie remonte à décembre 2018, lorsqu’il a effectué une visite de cinq jours en Syrie, la cinquième en quatre ans dans le pays.

Lire aussi:

Plusieurs milliards de numéros d’utilisateurs de Clubhouse en vente sur le Darknet
Les principales mesures du projet de loi définitivement adopté
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en baisse en France
Macron répond aux antivax, «irresponsables» et «égoïstes»  
Tags:
attaque chimique, Forum économique de Yalta 2019, Yalta, Crimée, délégation, Damas, Laurent Fabius, Bachar el-Assad, Syrie, Rassemblement national (RN), Andrea Kotarac, L'Opinion, Thierry Mariani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook