International
URL courte
16446
S'abonner

En Espagne, 16 bébés souffrent du syndrome du loup-garou, qui se caractérise par une croissance excessive des poils sur tout le corps, après avoir pris de l'oméprazole contaminé, selon El Pais.

Sur la Costa del Sol espagnole, 16 bébés souffrent d'hypertrichose, une maladie également connue sous le nom de syndrome du loup-garou caractérisée par la croissance de la pilosité sur tout le corps, relate El Pais.

Les bébés ont reçu de l'oméprazole sous forme de composés, pour traiter un reflux gastrique.

Le quotidien indique que selon des sources sanitaires, aucun des nourrissons ne souffre d’autres troubles et que la pilosité s’estompe lorsque l’administration du médicament est interrompue.

Les analyses de ce dernier effectuées par l'Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (Aemps) ont révélé que l'oméprazole importé en Espagne par la société Farma-Química Sur SL, basée à Malaga, «contenait du minoxidil, un remède contre l'alopécie».

Le 11 juillet, plusieurs lots de médicaments importés par Farma-Quimica Sur SL ont été retirés de la circulation. Plusieurs autres ont été retirés début août.

L'Agence des médicaments a décidé de «suspendre la licence de l’entreprise autorisant la fabrication, l'importation et / ou la distribution de produits pharmaceutiques depuis le mois de juillet», selon un communiqué.

Selon les autorités, l'oméprazole contaminé ne provoque le syndrome du loup-garou que chez les enfants et n’affecte pas les personnes adultes.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
bébé, loup-garou, médicaments, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook