Ecoutez Radio Sputnik
    Rencontre Macron-Poutine en marge du sommet G20 à Osaka

    Moscou espère que l'initiative de Macron sur l'accord nucléaire iranien «portera ses fruits»

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    L'Iran commence à enrichir son uranium à un niveau prohibé, 2019 (19)
    4101
    S'abonner

    La Russie soutient l’initiative du Président français visant à régler la crise autour du Plan d’action global commun sur le nucléaire iranien tout en espérant qu’elle apportera des résultats, a annoncé le chef de la diplomatie russe le 2 septembre.

    Vladimir Poutine appuie «l’ordre d’idées» sur le Plan d’action global commun (JCPOA) dont Emmanuel Macron lui a fait part lors de leur récente rencontre, a déclaré le ministre Sergueï Lavrov ce lundi 2 septembre devant des étudiants et professeurs de l’Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO) et l’Académie diplomatique du ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion du début de l’année scolaire.

    «Le Président Poutine a soutenu l’ordre d’idées que le Président Macron a partagé avec lui. Nous espérons que ces actions de la France porteront leurs fruits», a souligné le haut diplomate russe.

    Comme l’avait auparavant annoncé Reuters, Emmanuel Macron a proposé soit d’atténuer les sanctions iraniennes, soit d’assurer un «mécanisme de compensation pour permettre au peuple iranien de vivre mieux», en retour du plein respect de l’accord nucléaire.

    «Sujet de préoccupation majeure»

    Selon M.Lavrov, la situation autour du Plan d’action global commun reste inquiétante.

    «L’accord, qui est entré en vigueur en 2015, a été considéré par tous les participants de la communauté internationale, sans exception, comme une réalisation remarquable de la diplomatie internationale au cours des dernières décennies. Quand les États-Unis ont tout simplement arrêté unilatéralement de respecter cet accord, cela a été un sujet de préoccupation majeure pour tout le monde», a-t-il indiqué.

    Le chef de la diplomatie russe a ajouté que Washington était allé même plus loin.

    «Ils [les USA, ndlr] ont interdit à tous les autres pays de respecter le JCPOA, bien que l’accord ait été approuvé comme contraignant par une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu. Cette situation a provoqué une crise, parce que tout arrangement reposait sur l’équilibre des intérêts, des concessions.»

    Une ligne de crédit de 15 milliards de dollars

    D’après des informations relayées par des médias iraniens, Emmanuel Macron a proposé une ligne de crédit de 15 milliards de dollars pour des achats anticipés de pétrole iranien. En retour, Téhéran devrait commencer à s’acquitter de ses obligations nucléaires.

    En visite à Moscou ce 2 septembre, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a réitéré son refus de réviser l’accord nucléaire de 2015, mettant en garde contre les éventuelles conséquences.

    Dossier:
    L'Iran commence à enrichir son uranium à un niveau prohibé, 2019 (19)
    Tags:
    Plan global d'action conjoint (JCPOA), Emmanuel Macron, Sergueï Lavrov, Iran, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik