International
URL courte
53312
S'abonner

Le club de football Sankt Pauli (D2 allemande) a annoncé la mise à l’écart du joueur turc Cenk Sahin qui avait exprimé son soutien à l’offensive menée par son pays contre les Kurdes syriens.

L’opération militaire de l’armée turque en Syrie aura eu raison de la carrière du footballeur Cenk Sahin (pour le moins en Allemagne): son club, le FC Sankt Pauli, a mis à l’écart le défenseur après que ce dernier a soutenu l’offensive turque dans un post Instagram.

Qui plus est, l’équipe basée à Hambourg a annoncé sa décision de céder Sahin lors du prochain mercato hivernal. Le club n’a pas encore fait appel à l’ailier de 25 ans cette saison.

Le post à l’origine du scandale a été supprimé après que les supporteurs ont demandé au club de se débarrasser du défenseur en raison de ses «propos nationalistes exprimant la solidarité avec le régime d’Erdogan et le mépris à l’égard de la mort de Kurdes», rapporte le Spiegel.

Le salut de discorde

Auparavant, des joueurs de la sélection turque de football avaient créé la polémique en reproduisant le salut militaire, en soutien aux soldats engagés dans l’offensive contre des forces kurdes, lors des matchs récemment disputés contre l’Albanie (1-0) et la France (1-1).

Une photo des joueurs faisant le salut militaire a été partagée par plusieurs ministres de Recep Tayyip Erdogan.

Enfin, ce mardi, des médias ont annoncé que l’Union belge de football avait ouvert une enquête après la publication par le club Turkse FC de Beringen de photos d’enfants saluant les soldats impliqués dans l’opération.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
Kurdes, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, offensive, soutien, football, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook