Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    «Le PKK est pire en matière de terrorisme que Daech», affirme Trump

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (133)
    285419
    S'abonner

    Les Kurdes «ne sont pas des anges» et le Parti des travailleurs du Kurdistan «est probablement pire en matière de terrorisme que Daech*», a affirmé ce 16 octobre Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

    Donald Trump a déclaré mercredi 16 octobre que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) représentait une menace.

    «Le PKK, qui fait partie des Kurdes, comme vous le savez, est probablement pire en matière de terrorisme et une plus grande menace terroriste en bien des aspects que Daech*», a déclaré le Président des États-Unis lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

    Selon lui, «si la Turquie va en Syrie, c’est une affaire entre la Turquie et la Syrie».

    «La Syrie a également des relations avec les Kurdes. Et les Kurdes ne sont pas des anges», a-t-il encore souligné.

    Il a ajouté toutefois que, même si la situation dans la région était compliquée, elle était «sous contrôle» des États-Unis.

    Trump annonce des sanctions

    La Turquie poursuit depuis le 9 octobre son opération Source de paix dans le nord-est de la Syrie avec pour objectifs de mettre en place une zone de sécurité à la frontière et d’assurer le retour de réfugiés syriens en Turquie.

    Entretemps, les États-Unis ont appelé Ankara à mettre fin à l’opération et ont décrété des sanctions contre la Turquie, plus précisément contre les ministres turcs de l'Énergie, de la Défense et de l'Intérieur. Ainsi, leurs éventuels avoirs aux USA sont gelés et leurs transactions internationales en dollars bloquées.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Opération turque dans le nord-est de la Syrie (133)
    Tags:
    Daech, zone de sécurité, transaction, ministre, sanctions, États-Unis, opération Source de paix (2019), Syrie, Turquie, présidence américaine, Donald Trump, Kurdes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik