International
URL courte
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)
261441
S'abonner

Donald Trump a salué les résultats de la rencontre de Mike Pence avec Recep Tayyip Erdogan à Ankara, lors de laquelle les États-Unis et la Turquie se sont mis d’accord sur le cessez-le-feu en Syrie.

À l’issue des pourparlers entre Mike Pence et Recep Tayyip Erdogan, ce jeudi 17 octobre à Ankara, Donald Trump a remercié, sur son compte Twitter, le Président Turc.

«Bonnes nouvelles de Turquie. Une conférence de presse prochainement avec le vice-Président et le Secrétaire Pompeo. Merci au Président turc. Des millions de vies seront sauvées», a-t-il écrit.

Après les pourparlers, Mike Pence a annoncé que les deux parties étaient parvenues à un accord de cessez-le-feu dans le nord de la Syrie. Selon le vice-Président américain, la Turquie suspendra son action militaire pour permettre aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) de quitter la zone de sécurité pendant 120 heures.

Il a également souligné qu’avec la mise en œuvre du cessez-le-feu, les États-Unis n'imposeraient plus de sanctions à la Turquie. En outre, les sanctions économiques récemment imposées par Washington à Ankara seront levées, dès que l'opération Source de Paix sera terminée.

Opération Source de Paix

Mercredi 9 octobre, le Président turc a annoncé le lancement dans le nord-est de la Syrie de l’opération Source de Paix dirigée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et le groupe terroriste Daech*.

En réaction à cette offensive, Damas a envoyé le 13 octobre ses forces armées dans le nord du pays, conformément à un accord passé avec l'administration kurde. Les troupes gouvernementales syriennes sont déjà entrées dans les villes de Minbej, d'Al-Thawrah (Tabqa) et de Kobané.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Opération turque dans le nord-est de la Syrie (135)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook