Ecoutez Radio Sputnik
    Lagos Island, Nigeria

    Enchaînées par le «prophète» dans une église au Nigeria, 15 personnes ont été libérées par la police

    CC BY-SA 2.0 / dotun55 / Lagos Island, Nigeria
    International
    URL courte
    2100
    S'abonner

    Les forces de police nigérianes ont libéré 15 personnes enchaînées dans une église, le 30 octobre, rapporte un média local. 11 personnes ont été arrêtées dans cette opération.

    La police nigériane a libéré 15 personnes enchaînées dans une église de l’État de Lagos au Nigéria, mercredi 30 octobre, informe le média local Legit. Le pasteur autoproclamé de la paroisse et 10 autres personnes ont été arrêtés.

    Le «prophète», Sunday Joseph Ojo, avait attaché 15 personnes dans une maison de prière qu’il utilisait comme prison, à Isheri Osun, indique la même source.

    Les victimes, âgées d’entre 19 et 50 ans, avaient été amenées par leurs familles pour soigner des maladies psychologiques et autres, a déclaré le porte-parole de la police, Bala Elkana. Certaines d’entre elles ont passé cinq ans dans ce camp de détention.

    Sunday Joseph Ojo a assuré qu’il pouvait les guérir et qu’il avait enchaîné ses victimes pour éviter qu’elles ne s’échappent.

    Raids contre les «maisons de correction»

    Plusieurs opérations ont récemment permis de libérer des centaines de victimes enfermées dans des «centres de correction» au Nigéria.

    Le 24 octobre dernier, la police avait notamment libéré 108 détenus d’une maison de correction islamique dans l'État de Kwara, dans le centre du pays. Une semaine auparavant, la police de Kaduna (Nord) avait déjà secouru 147 personnes dans un établissement similaire.

    Tags:
    libération, police, détenus, église, Nigeria
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik