International
URL courte
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)
8272
S'abonner

La Turquie a capturé dans le nord de la Syrie la sœur d'Abou Bakr al-Baghdadi, affirme un représentant turc anonyme, qualifiant cet événement de «mine d’or pour le renseignement».

Les autorités turques ont capturé la sœur aînée d'Abou Bakr al-Baghdadi avec sa famille, relatent Associated Press et Reuters qui citent un haut représentant turc anonyme.

Selon les informations recueillies par ces agences, Rasmiya Awad, âgée de 65 ans, a été arrêtée lors d'une opération menée aux abords d'Azaz, ville située dans le gouvernorat d’Alep, près de la frontière syro-turque que contrôlent les forces d'Ankara.

«Ce genre de choses est une mine d'or pour le renseignements. Ce qu'elle sait [sur Daech*, ndlr] peut considérablement augmenter notre connaissance du groupe et nous aider à attraper plus de méchants», a déclaré le responsable, cité par Associated Press.

Toujours selon la source, Rasmiya Awad se trouvait en compagnie de son mari, de sa belle-fille et de cinq enfants. Les majeurs ont été interrogés.

Le 27 octobre, Donald Trump a affirmé qu'al-Baghdadi avait été éliminé lors d’un raid américain dans le gouvernorat syrien d'Idlib. Selon lui, une analyse ADN a permis de vite identifier le corps, bien que le chef terroriste se soit suicidé au moyen d'une ceinture d'explosifs. Le ministère russe de la Défense a de son côté indiqué ne pas disposer d’informations sur l’opération américaine et la mort d'al-Baghdadi. Daech* a par la suite confirmé la mort du djihadiste et nommé son successeur tout en menaçant les États-Unis de représailles.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Mort d'Abou Bakr al-Baghdadi (30)

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
ex-djihadistes, renseignement, Abou Bakr al-Baghdadi, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik