Ecoutez Radio Sputnik
    The Belgian flag flies outside the Belgian federal parliament in Brussels. (File)

    La ministre belge en charge de l’Asile et la Migration condamne l'incendie criminel d’un centre d’asile

    © AP Photo / Geert Vanden Wijngaert
    International
    URL courte
    358
    S'abonner

    Maggie De Block a condamné la tentative de destruction volontaire par incendie d’un centre d’asile de Bilzen, dans le Limbourg, rapporte Le Soir. Pour la ministre belge, les faits et certaines réactions sur les réseaux sociaux sont inadmissibles.

    La ministre belge en charge de l’Asile et la Migration Maggie De Block a condamné l'incendie criminel d'un futur centre d’asile à Bilzen, dans l’est de la Belgique, informe Le Soir. Le bâtiment qui devait bientôt accueillir des demandeurs d’asile a pris feu dans la nuit du 10 au 11 novembre.

    «À certains moments, nous devons oser dire: jusqu'ici et pas plus loin! Une limite a été franchie», a-t-elle déclaré ce jeudi 14 novembre lors d’une séance plénière de la Chambre, déplorant que certaines personnes se félicitent de cette action sur les réseaux sociaux.

    Critiquée sur le peu d’informations fournies aux riverains concernant le futur centre d’asile, M.De Block a tenu à préciser que tout avait été réalisé en concertation avec les autorités locales et qu’une séance d’information était prévue, rapporte le quotidien.

    La ministre a par ailleurs évoqué la politique d’accueil en Belgique. D’après elle, ceux qui «prétendent qu’il existe des solutions miracles en défendant un arrêt de la migration ou encore des mesures illégales et impossibles à mettre en œuvre [...] ne font qu’aggraver les préoccupations des citoyens, tout en faisant grandir leur défiance à l’égard de l’État de droit».

    La Première ministre Sophie Wilmès a également condamné les faits.

    «Nos valeurs doivent continuer à nous guider. Des incompréhensions ne peuvent jamais conduire à la violence.»

    Incendie de Bilzen

    Dans la nuit du 10 au 11 novembre, un incendie d’origine criminelle s’est déclaré dans un centre pour demandeurs d’asile à Bilzen (Belgique), qui devait ouvrir ses portes en décembre.

    «Nous continuons à travailler sur une politique d’asile stricte mais humaine en dépit d’un acte criminel inspiré par la haine et l’intolérance», avait twitté Maggie De Block à la suite de cet acte.

     

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Réforme des retraites: Delevoye déclare finalement 13 mandats et regrette une «erreur»
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    incendie criminel, Maggie de Block, Limbourg (Belgique), centre d'accueil, demandeurs d'asile, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik