Ecoutez Radio Sputnik
    A general view shows the northern Syrian town of al-Bab, Syria February 2, 2017

    Des avions non identifiés ont frappé le nord de la Syrie, selon la presse

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    4916145
    S'abonner

    Dans le nord de la Syrie, des avions de combat non identifiés ont bombardé plusieurs cibles, relatent des médias. Selon la chaîne libanaise al-Mayadeen, «des sites de raffinage de pétrole» ont été visés.

    Des avions militaires, qui pourraient, selon des données non confirmées, appartenir à la coalition internationale, ont bombardé lundi 25 novembre les environs de la ville syrienne d’Al-Bab, dans le nord du pays, annonce la radio Sham FM.

    Cette ville, actuellement sous contrôle des forces pro-turques, a été visée par plusieurs frappes de missiles, indique la source.

    Pour sa part, la chaîne libanaise al-Mayadeen fait état de sept frappes aériennes portées par une aviation «non identifiée» contre le nord-est du gouvernorat d’Alep, zone dans laquelle se trouve Al-Bab.

    «Des avions non identifiés ont bombardé des sites de raffinage de pétrole», indique la chaîne.

    Retrait américain de Syrie

    Donald Trump a annoncé le retrait des forces américaines de Syrie sur fond d’opération militaire lancée le 9 octobre par la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre les formations kurdes. Dans le même temps, les États-Unis ont souhaité maintenir leurs soldats dans les régions pétrolifères de l’est syrien et aider les Kurdes de la zone à en contrôler les gisements.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    raffinage, al-Bab, aviation, frappes, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik