International
URL courte
Attaque au couteau à Londres, novembre 2019 (7)
36895
S'abonner

À Londres, les super-héros ne portent pas de capes mais utilisent des armes pour le moins inédites. Un cuisinier se trouvant près du pont de Londres a ainsi eu recours à une défense de narval face au terroriste qui a tué deux personnes le 29 novembre.

Sans l’intervention de passants salués en héros par la presse et les personnalités britanniques, l’attentat de Londres du 29 novembre aurait pu se solder par plus de deux morts.

Après que le meurtrier avait commencé à attaquer à l’arme blanche des passants sur le pont de Londres, trois hommes ont décidé de le stopper, comme en témoignent des vidéos publiées sur les réseaux sociaux: l’un à mains nues, le second avec un extincteur, et le dernier avec… une défense de narval.

Il s’agit d’un cuisinier polonais, Lukasz, lequel a pris cette arme improvisée dans le Fishmongers’ Hall, un bâtiment classé situé près du pont, selon le Times.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont salué la bravoure de l’homme.

«Rien d’autre que de l’admiration et de la reconnaissance pour les braves passants qui ont affronté ce qui semblait être un kamikaze avec des extincteurs et une défense de narval antique saisie au Fishmonger’s Hall. Merci Lukasz pour ton formidable héroïsme», a écrit l’ex-ministre britannique David Lammy.

Selon le quotidien, ce héros a souhaité rester anonyme.

L’attentat du port de Londres

Le 29 novembre, un individu armé d’un couteau a poignardé plusieurs passants sur le pont de Londres. L’attaque, qualifiée de terroriste par la police londonienne, a fait deux morts et trois blessés. L’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre.

Dossier:
Attaque au couteau à Londres, novembre 2019 (7)

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Tags:
victimes, Royaume-Uni, London Bridge, attentat, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook