International
URL courte
4548
S'abonner

Une attaque de radicaux fait trois morts et 20 blessés parmi les soldats syriens dans le gouvernorat d’Idlib, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Trois soldats de l'armée gouvernementale syrienne ont été tués et 20 autres blessés mardi 17 décembre lors d'une attaque de radicaux dans le gouvernorat d’Idlib, a déclaré Youri Borenkov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Selon M.Borenkov, des membres des groupes Hayat Tahrir al-Cham* et Armée nationale syrienne (ANS) armés de blindés ont plusieurs fois attaqué les positions des forces gouvernementales près du village d'al-Mesherfa entre 05h00 et 12h45.

«Deux chars et trois blindés de combat d'infanterie ont participé aux attaques. Des tirs massifs de systèmes de lance-roquettes multiples et d'armes d'artillerie contre les positions des forces gouvernementales ont précédé les attaques qui ont toutes été repoussées. Trois soldats syriens ont été tués et 20 autres blessés. Deux blindés et un char des radicaux ont été détruits», a indiqué le responsable.

Une autre attaque dans le gouvernorat d'Alep

Une trentaine de membres de groupes armés ont également essayé, vers 07h45, d'effectuer «une percée vers les positions de l'armée syrienne dans le gouvernorat d'Alep depuis la zone de désescalade d'Idlib», a ajouté M.Borenkov.

Ils ont utilisé cinq tout-terrain munis de mitrailleuses de gros calibre.

Les forces syriennes ont repoussé cette attaque, détruisant trois véhicules tout-terrain des radicaux.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, radicaux, attaque, armée gouvernementale syrienne, morts, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook