International
URL courte
21622
S'abonner

L'Union européenne a exprimé vendredi 3 janvier sa «grave inquiétude» après l'autorisation donnée la veille par le parlement turc au Président Recep Tayyip Erdogan de déployer des troupes en Libye pour soutenir le gouvernement de Tripoli.

De «graves inquiétudes» agitent l’Union européenne après que le gouvernement turc a autorisé l’envoi de forces armées en Libye.

«L'UE réaffirme sa conviction ferme qu'il n'existe pas de solution militaire à la crise libyenne», selon un communiqué du porte-parole du Haut représentant des Affaires étrangères.

Les actions pour soutenir «ceux qui se battent dans ce conflit ne peuvent qu'entrainer une déstabilisation accrue du pays et de la région», a estimé le porte-parole, cité par l’AFP.

L'UE appelle au «respect sans faille de l'embargo sur les armes de l'Onu» et à «soutenir les efforts» de l'émissaire des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé, qui sont «la seule voie vers une Libye en paix, stable et sûre».

Vote du parlement turc

Les députés turcs ont voté une motion permettant au Président Recep Tayyip Erdogan d'envoyer des militaires en Libye pour soutenir le gouvernement de Tripoli.

Donald Trump a aussitôt mis en garde, dans une conversation téléphonique avec son homologue turc, contre toute «ingérence étrangère» susceptible de «compliquer» la situation en Libye.

Israël, Chypre et la Grèce ont aussi dénoncé une «menace dangereuse pour la stabilité régionale», de même que l'Egypte.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Tags:
Libye, Turquie, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik