International
URL courte
481266
S'abonner

Commentant la crise politique en Libye, Sergueï Lavrov, lors de sa visite au Sri Lanka, a rappelé que la souveraineté de ce pays avait été détruite par les forces de l’Otan en 2011, alors que les conséquences de cette «aventure criminelle» sont encore subies de nos jours.

Il n'y a plus de souveraineté en Libye, l'Otan l'a détruite en 2011, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse suite à des pourparlers avec son homologue sri lankais.

«L’État libyen a été bombardé par l'Otan en 2011 et nous - surtout, bien sûr, le peuple libyen - récoltons toujours les conséquences de cette aventure criminelle et illégale», a déclaré M.Lavrov.

Le ministre a pourtant précisé que la Russie poursuivait ses efforts en vue d'un accord de trêve en Libye.

Négociations sur le cessez-le-feu

Le maréchal Khalifa Haftar a quitté Moscou sans signer l'accord de cessez-le-feu accepté par son rival Fayez el-Sarraj, chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) basé à Tripoli, a annoncé la diplomatie russe ce 14 janvier.

Les deux hommes ne se sont pas rencontrés le 13 janvier lors des pourparlers à Moscou mais ont négocié un accord de cessez-le-feu via les ministres russes et turcs de la Défense et des Affaires étrangères. Ces discussions sont le résultat d'un accord russo-turc annoncé le 8 janvier à Istanbul par Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
souveraineté, Sergueï Lavrov, OTAN, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook