International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
13410
S'abonner

Un véhicule volant autonome pourrait être bien utile alors que le coronavirus gagne du terrain. Les autorités d’une ville chinoise ont testé un taxi drone lors d’exercices antiépidémiques, a annoncé la société EHang, conceptrice de cet engin.

Les autorités de Hezhou, dans la région autonome du Guangxi, en Chine, ont testé un taxi drone volant baptisé EHang 216 lors d’exercices de prévention et de contrôle de l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV, a déclaré la start-up chinoise EHang.

Selon la société, le taxi autonome a parcouru quatre kilomètres pour transporter des médicaments de la place centrale de Hezhou sur le toit d’un hôpital de 25 étages, avant de regagner son point de départ.

Ensuite le taxi biplace a fait un autre vol aller-retour avec à son bord Edward Xu, directeur exécutif pour la stratégie d’EHang.

EHang 216 a en outre effectué des vols sans charge utile d’un bout de Hezhou à l’autre, parcourant 15 km à une vitesse d’environ 90 km/h.

Epidémie de Covid-19

Depuis son apparition en décembre, l'infection respiratoire Covid-19, provoquée par le coronavirus SARS-nCoV-2, a entraîné 2.791 décès sur 83.652 personnes contaminées, dans au moins 51 pays, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 28 février.

Selon un bilan actualisé fourni par les autorités chinoises, 79.394 personnes au total ont été contaminées et 2.838 personnes sont décédées en Chine, premier pays où le coronavirus a été détecté.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
taxi volant sans pilote, drone, Chine, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook