International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (247)
3119153
S'abonner

En parlant des «armes énergétiques russes», les États-Unis cherchent ouvertement à «poser une mine» sous le projet de gazoduc Nord Stream 2, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a commenté la déclaration du département d'État américain, qui avait considéré les actions de la Russie dans le secteur de l'énergie comme hostiles.

Sa réponse a été publiée le 21 mars sur le site de la diplomatie russe.

«Les Américains cherchent ouvertement à "poser une mine" sous le Nord Stream 2. Ils ont maintenant diffusé une série d'insinuations sur la politique que nous suivons sur les marchés mondiaux de l'énergie dans un contexte de volatilité extrême des prix et de forte baisse de la demande d’énergie», a-t-il dit.

Les «armes énergétiques russes»?

M.Riabkov a également annoncé que les allégations concernant les «armes énergétiques russes» n’étaient pas nouvelles, tout en ajoutant que «sans aucun doute, nos collègues de Washington continueront» à avoir recours à cette thématique.

Auparavant, les États-Unis avaient accusé la Russie d'actions hostiles dans le domaine de l'énergie, sans toutefois annoncer si de nouvelles sanctions allaient être imposées.

Sanctions contre le projet Nord Stream 2

En décembre dernier, le Congrès américain a voté des sanctions contre le Nord Stream 2 lors de l’adoption du budget Défense pour l'année fiscale 2020. Le groupe suisse Allseas, qui participait à l’installation du gazoduc, a été ainsi contraint d’arrêter ses travaux et de rappeler ses bateaux.

Mais comme l’a annoncé Vladimir Poutine en janvier 2020, la Russie va mettre en exploitation le Nord Stream 2 au premier trimestre 2021 au plus tard. 

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (247)

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Moyen-Orient: nouvelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis
Tags:
Nord Stream 2, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook