International
URL courte
Polémique autour de l'usage de la chloroquine contre le coronavirus - avril (18)
581460
S'abonner

La chloroquine dans le traitement du Covid-19, dont la prise fait l’objet d’âpres débats mais qui a été présentée par Donald Trump comme un traitement prometteur, a «des effets secondaires potentiellement importants» et dangereux, y compris la mort subite, a déclaré la CIA sur le site Web dédié à son personnel, a relaté le Washington Post.

La CIA semble prendre ses distances avec Donald Trump au sujet de l’emploi de la chloroquine pour traiter le Covid-19. Ainsi, dès fin mars, l'agence a publié sur son site un avertissement pour ses employés sur le danger de la prise de cette molécule sans l’avis d’un médecin, a fait savoir le Washington Post. Or, le médicament est présenté par le Président et certains de ses partisans comme un traitement prometteur dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

«À ce stade, il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament sauf en cas de prescriptions par les professionnels de la santé dans le cadre d'études d'investigation en cours. Il y a des effets secondaires potentiellement importants, y compris la mort subite cardiaque», a indiqué la CIA citée par le journal.

Elle a insisté sur le fait que la prise de ce médicament devait être «soigneusement sélectionnée et surveillée par un professionnel de la santé».

«Veuillez ne pas obtenir ce médicament par vous-même», ajoute le site.

Un porte-parole de la CIA a refusé de commenter les communications privées avec les employés, a précisé le Washington Post. L'avertissement a été publié en réponse à un employé qui avait demandé s'il devait prendre le médicament sans ordonnance.

Espoir ou danger?

Le Président américain avait vanté le 24 mars les mérites de la chloroquine, estimant qu’il y avait «de bonnes chances que cela puisse avoir un énorme impact». La Food and Drug Administration (FDA), le régulateur du médicament aux États-Unis, avait d’ailleurs autorisé le 29 mars, bien qu’uniquement dans les hôpitaux, la chloroquine et l'hydroxychloroquine.

En France, c’est le professeur Didier Raoult qui défend bec et ongles ce traitement, présentant des études qui n'ont toutefois pas entièrement convaincu la communauté scientifique.

L’Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a pour sa part alerté sur le danger du traitement à la chloroquine, certains patients atteints du Covid-19 pouvant présenter des symptômes d’une dégradation accélérée des globules rouges, ou hémolyse.

Dossier:
Polémique autour de l'usage de la chloroquine contre le coronavirus - avril (18)

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Donald Trump, chloroquine (chloroquinine), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, CIA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook