International
URL courte
9425
S'abonner

Alors que le confinement est considéré presque partout comme le moyen le plus efficace pour stopper la propagation du Covid-19, certains pays, notamment la Suède et les Pays-Bas, ont opté pour le non-confinement ou, du moins, pour un confinement limité.

Les pays réagissent différemment pour arrêter la pandémie de Covid-19. Certains ont confiné leurs habitants et imposent une attestation de déplacement. D’autres considèrent le confinement comme inutile ou l’ont mis en place de façon limitée.

Le Huffington Post a étudié laquelle des solutions est la meilleure.

Ainsi la Suède fait partie de la deuxième catégorie de pays européens à avoir fait un choix diamétralement opposé à celui de la France.

Dans ce pays scandinave, les enfants continuent d’aller à l’école et seuls les rassemblements de plus de 50 personnes ont été interdits. Les commerces, les terrasses des cafés et les restaurants sont restés ouverts.

Le journal précise cependant que les Suédois ont été plus disciplinés que les Français quant au respect des recommandations sanitaires.

Des Suédois disciplinés

Lena Hallengren, ministre des Affaires sociales, a relaté au magazine Le Temps qu’à Stockholm, il y avait 70% de gens en moins dans les rues du centre-ville, et 50% de moins dans les transports et qu’un tiers des habitants travaillait à la maison.

«Ces résultats nous persuadent que les mesures contraignantes ne sont pas le seul moyen de changer les comportements», a révélé la ministre. 

Selon le dernier bilan, la Suède a comptabilisé 17.567 cas d’infection et 2.152 décès pour 10,1 millions d’habitants, une population six fois inférieure à celle de la France.

Le journal rappelle que l’épidémie en Suède a commencé environ trois semaines après la France et bien que la maladie semble rapidement se développer, l’envergure de son évolution sera évidente dans les semaines à venir.

Le «confinement intelligent» néerlandais

Les Pays-Bas présentent un autre cas de figure. Ils ont d’abord misé sur «l’immunité collective», puis ont mis en place un «confinement intelligent». Les écoles, les bars et restaurants, les «coffee shop» compris, y ont été fermés à partir du 16 mars et jusqu’au 19 mai. Les rassemblements sont limités à trois personnes en respectant les gestes barrières.

Cependant ce confinement dit intelligent ressemble beaucoup à celui introduit dans d’autres pays européens. Les Pays-Bas comptent aujourd’hui 36.535 malades et 4.289 décès pour leurs 17 millions d’habitants (environ quatre fois moins qu’en France).

Au final, tout indique qu’indépendamment de la méthode choisie, la propagation du Covid-19 n’est pas complètement endiguée. Les résultats des différentes mesures ne seront connus qu’avec le temps.

Les chiffres dont on dispose actuellement ne sont pas complets, et des principes comme l’immunité collective n’ont pas encore apporté la preuve de leur efficacité, résume le Huffington Post.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
confinement, Pays-Bas, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook