International
URL courte
252894
S'abonner

Le fait que la Chine n’a pas autorisé des officiels US et de l’OMS à mener des études sur le terrain a été qualifié par Donald Trump de «terrible erreur» qu’elle ne veut pas reconnaître, tout comme celle d’avoir permis aux Chinois de sortir du pays.

«Une terrible erreur», c’est ainsi que le Président américain a qualifié dans une interview diffusée par Fox News les actions des autorités chinoises face à la propagation du nouveau coronavirus.

Selon lui, le pays ne voulait pas reconnaître sa faute dans la gestion de l’épidémie, soulignant par ailleurs le refus de Pékin de laisser entrer des représentants américains et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour qu’ils réalisent des investigations.

«Ils l’ont reconnu beaucoup plus tard, pas tout de suite. Je pense qu’ils ont commis une terrible erreur et ils ont essayé de la dissimuler, de l’éteindre comme un incendie. Mais ils n’ont pas réussi», a lancé le Président américain.

D’après Trump, la pire décision de Pékin a été de fermer de manière unilatérale les frontières. Tandis que toute entrée dans le pays était interdite, les citoyens chinois continuaient de voyager, propageant le Covid-19 à travers le monde.

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a par ailleurs récemment déclaré que la Chine avait caché l’étendue de la nouvelle épidémie pour s’approvisionner en médicaments et ainsi lutter contre, selon un rapport daté du 1er mai obtenu par Associated Press.

Passe d’armes

Ce discours visant les autorités chinoises s’inscrit dans la série d’autres accusations portées par les États-Unis contre la Chine dans le cadre de la propagation du coronavirus. En effet, Donald Trump a affirmé avoir des preuves que le virus provenait d’un laboratoire de Wuhan, reprenant ainsi des informations diffusées par des médias américains et menaçant le pays de représailles.

En réaction, l’ambassadeur chinois en France a démenti des allégations «sans fondement» de l’implication de la Chine et a proposé au Président américain de fournir les preuves en question.

En avril, accusé par la chaîne Fox News, le laboratoire de Wuhan avait catégoriquement nié être à l’origine de la propagation du nouveau coronavirus, affirmant que l’humanité manque des connaissances nécessaires pour la création d’un tel virus. Deux semaines plus tard, le renseignement américain a indiqué que le Covid-19 n’avait pas été créé par l’Homme ou modifié génétiquement.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
pandémie, OMS, Covid-19, Chine, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook