International
URL courte
6716
S'abonner

Censés à titre onéreux sensibiliser les habitants de la commune belge de Molenbeek pour la distanciation sociale et une bonne hygiène des mains, trois jeunes ont été arrêtés alors qu'ils crachaient sur les poignées des voitures de police. Objectif: infecter par le Covid-19 les agents, explique une source policière au Het Nieuwsblad.

La police de la commune de Molenbeek-Saint-Jean en Belgique a interpellé mercredi 20 mai trois jeunes qui crachaient la semaine dernière sur les poignées des portières des voitures de police, rapporte le quotidien Het Nieuwsblad.

«Ils l'ont fait» dans l'espoir «qu'ils étaient eux-mêmes infectés par le coronavirus et qu'ils pourraient à leur tour rendre malades les policiers», indique le quotidien citant une source policière.

Des Gilets blancs déjà discrédités

Pire encore, les jeunes interpellés faisaient partie des Gilets blancs, un groupe d'une cinquantaine de jeunes chargé de «sensibiliser les habitants de la commune contre le coronavirus». Les jeunes sont donc censés à titre onéreux avertir les gens dans la rue de garder leurs distances sociales et de maintenir une bonne hygiène des mains.

Cependant, selon le quotidien, ce n'est pas la première fois que les Gilets blancs sont discrédités. Ainsi, malgré les restrictions liées à l’épidémie, ils ont organisé la semaine dernière «une fête» dans un centre municipal. Le parquet enquête sur les deux incidents.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
Covid-19, Molenbeek-Saint-Jean, police, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook