International
URL courte
5285
S'abonner

La pandémie de Covid-19 et les mesures sanitaires prises afin de l’endiguer ont forcé les trafiquants de drogue marocains à chercher des voies d’acheminement alternatives.

La fermeture de la frontière entre le Maroc et l’Espagne due à la crise du Covid-19 a entraîné des changements d’itinéraires par lesquels le cannabis est acheminé vers l’Europe, rapportent les médias français.

Selon France Info, les trafiquants de drogue marocains chargent des camions puis des bateaux de pêche dans les ports de l’Atlantique pour transporter le cannabis local vers le Vieux Continent.

«Les gangs optent pour des côtes éloignées de l’Europe, nécessitant de longues et coûteuses sorties en mer dans le but de trouver un itinéraire plus sûr», explique le porte-parole de la Sûreté nationale marocaine Boubker Sadik, contacté par l’AFP.

Alors que seulement 14 kilomètres séparent Tanger de l’Espagne à travers le détroit de Gibraltar, la route qui monte sur la côte atlantique nécessite un long voyage ainsi qu’un rendez-vous en mer avec des passeurs européens dans les eaux internationales.

Le trafic de cocaïne perturbé

Pendant la période de confinement au Maroc, la police a saisi 32,6 tonnes de résine de cannabis, connue sous le nom de haschich. Ces chiffres montrent que les restrictions visant le coronavirus n’ont pas réussi à arrêter le commerce des drogues, souligne France Info.

Dans le même temps, les mesures visant à endiguer la propagation du coronavirus ont sérieusement perturbé les expéditions de cocaïne sud-américaine transitant par le Maroc vers l’Europe, a indiqué Boubker Sabik.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Erevan promet d’employer des Iskander si Ankara recourt à des F-16 dans le Haut-Karabagh
Tags:
drogue, France, Maroc, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook