International
URL courte
5302
S'abonner

La Chine ne peut pas affirmer qu’elle soit le pays d’origine du Covid-19, mais ses autorités l’ont détecté plus tôt que les autres, selon l’ambassadeur chinois à Moscou.

L’ambassadeur chinois en Russie, Zhang Hanhui, a remis en question l’apparition du coronavirus dans son pays, le premier à l’avoir en revanche détecté.

«L’explosion [a eu lieu] en effet en Chine. Nous ne pouvons pas dire que l’origine de ce coronavirus se situe en Chine. Tout simplement, nous l’avons détecté plus tôt que les autres et nous avons pris des mesures», a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse organisée par l’agence Rossiya Segodnya.

En ce qui concerne les États-Unis, qui l’accusent d’être responsable de la pandémie, le diplomate a reproché à leurs autorités de s’être occupées de la lutte électorale au lieu de réagir à la propagation du Covid-19.

La campagne électorale privilégiée

«Lorsque l’épidémie a commencé chez eux, ils n’ont pas réagi opportunément, ils n’ont pas pris des mesures de contrôle qui pourraient avoir aidé à endiguer l’épidémie de façon efficace. Ils ont accordé plus d’attention à la campagne électorale», a détaillé l’ambassadeur.

Il a signalé que les États-Unis se sont mis à accuser Pékin suite au mécontentement de la population face à la façon qu’avait eu l’administration Trump de réagir.

Et d’ajouter que les autorités chinoises n’avaient caché aucune information sur le coronavirus et avaient toujours répondu à toutes les requêtes de l’Organisation mondiale de la santé.

«Nous avons plusieurs fois accueilli des spécialistes de cette organisation et nous avons entretenu des contacts étroits avec d’autres pays», a révélé le diplomate.

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Tags:
origine, Covid-19, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook