International
URL courte
246517
S'abonner

Alors que l’Allemagne ne dépense pas assez, selon Donald Trump, pour la défense comme le demande l'Otan, il l’a qualifiée de «délinquant» devant les journalistes à la Maison-Blanche ce lundi 15 juin et a confirmé le retrait de troupes de ce pays en réduisant leur nombre à 25.000, relate Reuters.

Donald Trump a confirmé ce lundi 15 juin que les États-Unis réduiront le nombre de troupes qu'ils déploient en Allemagne à 25.000.

En outre, le Président s'est plaint devant les journalistes que l'Allemagne ne dépensait pas assez pour sa défense comme l’exige l'Otan, fait savoir Reuters. Le Président états-unien a qualifié l'Allemagne de «délinquant» en ce qui concerne les paiements à l'Otan, en soulignant que Berlin devait «des milliards» à l'Alliance.

«Pourquoi devrions-nous faire ce que nous faisons s'ils ne paient pas?», a-t-il martelé devant les journalistes à la Maison-Blanche ce lundi 15 juin, relate le média.

Une réduction du contingent US en Allemagne ordonnée

Donald Trump avait ordonné au Pentagone de réduire la taille du contingent américain en Allemagne avant le mois de septembre, avait fait savoir vendredi 5 juin le Wall Street Journal en se référant aux responsables américains. La Maison-Blanche et le Pentagone se sont refusés à confirmer ou démentir ces informations.

D’après le quotidien, le Président des États-Unis demande que 9.500 soldats, sur les 34.500 actuellement déployés, quittent le territoire allemand. Par cette démarche, il réduira le contingent à 25.000 soldats. Les responsables précisent que l’ordre a été signé par Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Ces applications «dangereuses» à supprimer du smartphone, selon des spécialistes
Tags:
soldats, Allemagne, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook