International
URL courte
101140
S'abonner

L’Allemagne a envoyé en Russie par voie ferroviaire environ 600 tonnes de déchets radioactifs et une autre partie par camion à Amsterdam qui sera livrée par voie maritime à Saint-Pétersbourg. Au total, depuis début 2020, ce sont plus de 3.000 tonnes de déchets nucléaires qui ont été acheminées dans le pays, ce qui préoccupe les écologistes.

Une cargaison d’environ 600 tonnes de déchets radioactifs de l'usine d'enrichissement d'uranium Urenco dans la ville allemande de Gronau a été expédiée en Russie par train le 22 juin, rapporte l'organisation de défense de l’environnement Écodéfense.

​Au total, 12 wagons remplis de déchets générés par l'enrichissement d'uranium lors de la production de combustibles pour les centrales nucléaires ont été envoyés vers une usine électrochimique à Novoouralsk, dans l'Oural. L'heure d'arrivée du train en Russie n’a pas été précisée.

Selon les écologistes, certains des conteneurs remplis de déchets radioactifs ont été envoyés par camion à Amsterdam où ils ont été chargés sur un navire russe qui arrivera début juillet au port d'Oust-Louga, près de Saint-Pétersbourg.

«Cette activité contredit les intérêts des générations actuelles et futures des Russes. Elle doit être arrêtée immédiatement», explique Vladimir Sliviak, coprésident d'Écodéfense.

Plus de 3.000 tonnes de déchets nucléaires stockées en Russie

L’organisation publique environnementale note que plus de 3.000 tonnes de déchets nucléaires ont été livrés à la Russie depuis début 2020. Le pays a reçu d’Allemagne une cargaison de 600 tonnes de déchets le 15 juin.

La validité du permis d'importation en Russie de déchets d'uranium via les ports des Pays-Bas ayant été prolongée jusqu'en 2023, les écologistes craignent que ce type de transport se poursuive dans les années à venir.

En 2019, le fret de déchets d'uranium de l'Allemagne vers la Russie a repris. Bien que les lois russes interdisent l'importation de déchets nucléaires pour leur stockage ou élimination, il est autorisé d'importer des matières nucléaires pour un enrichissement supplémentaire avec retour ultérieur à un fournisseur étranger. Mais selon l’organisation, jusqu'à 98% du volume des déchets importés restent pour toujours en Russie.

Lire aussi:

Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Tags:
uranium, déchets radioactifs, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook