International
URL courte
10622
S'abonner

La commune flamande de Saint-Nicolas, près d’Anvers, a décidé de changer le nom de son avenue Léopold II, rapporte Le Soir. D’autres villes belges ont retiré les statues de l’ancien roi des Belges critiqué pour sa gestion du Congo au XIXe siècle.

Le conseil communal de Saint-Nicolas, ville flamande située entre Anvers et Gand, a décidé vendredi 26 juin de renommer son avenue Léopold II, relate Le Soir. La décision a été adoptée à la fois par les partis en coalition au pouvoir et l’opposition.

Cette option avait déjà été évoquée au cours des années précédentes, mais «après la mort de George Floyd, le sujet est revenu sur la table et aujourd’hui une majorité a pu se prononcer en faveur d’une telle modification», explique au quotidien le maire Lieven Dehandschutter.

Il s’agit d’une artère importante de la ville, à proximité d’une gare et bordée de commerces. Si la future appellation n’est pas encore connue, le maire entend choisir parmi «des noms de personnalités ayant lutté en faveur de l’égalité, comme Nelson Mandela». Les propositions devraient être soumises à la consultation des citoyens.

Des statues déboulonnées

Suite aux manifestations contre le racisme en hommage à George Floyd qui se sont déroulées en Belgique, plusieurs communes du pays ont décidé de retirer les statues de Léopold II. À Anvers, la statue du roi bâtisseur a été déplacée dans un musée. L’administration communale de Louvain, en Flandre, l’a également fait retirer de la niche de son hôtel de ville pour l’installer à l’intérieur du bâtiment.

Un buste du même personnage a été vandalisé dans le musée de l’Afrique à Tervueren, au sud-est de Bruxelles. Il a ensuite été nettoyé par un collectif de citoyens qui souhaite conserver et défendre les statues et monuments historiques.

L’ancien roi belge Léopold II a colonisé le Congo et en a fait sa propriété personnelle. La mise en place d’un régime brutal, basé sur l’esclavage, afin d’en extraire les ressources l’a placé devant une commission d’enquête internationale en 1904, l’obligeant à remettre le Congo à la Belgique.

Lire aussi:

Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Tags:
histoire, statue, antiracisme, Congo belge, renomination, Léopold II, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook