International
URL courte
13635
S'abonner

Un sénateur américain a présenté un amendement au budget militaire pour 2021. Il propose que les États-Unis rachètent les S-400 russes livrés à la Turquie pour débloquer la situation sur la construction conjointe de F-35, indique Defense News. Un autre amendement prévoit de sanctionner la Turquie pour avoir acheté ces matériels russes.

Les États-Unis pourraient racheter les S-400 russes, système de défense antiaérienne, livrés à la Turquie si l’amendement en question est voté, indique Defense News.

Présentée par le sénateur John Thune, cette proposition figurent parmi les 500 amendements formulés pour le budget 2020-2021 de la Défense des États-Unis.

Un système sol-air S-400 Triumph
© Sputnik . / Service de presse de la région de la Baltique
Selon le média, elle vise à trouver une solution à l’impasse turco-américaine sur la production conjointe des chasseurs F-35.

L’amendement prévoit également que la Turquie n’achète ou se procure autrement des matériels militaires jugés incompatibles avec ceux de l’Otan par les États-Unis.

Un autre amendement plus sévère

Cependant, le président du comité sénatorial des relations étrangères Jim Risch a présenté un amendement qui propose une position plus stricte, obligeant l'administration Trump à appliquer des sanctions CAATSA (Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act) à la Turquie qui reste toujours sous d’embargo après l’achat des S-400, dans les 30 jours suivant l’adoption du budget militaire.

Selon cette décision adoptée en 2017, tout pays qui achète un matériel militaire important à la Russie doit être soumis à de lourdes sanctions.

Pour autant, il n’existe aucune certitude sur le vote de ces propositions pour les inclure au programme du budget militaire amércain.

Contrat russo-turc

En 2017, la Turquie est devenue le premier pays membre de l’Otan à signer un contrat portant sur la livraison de systèmes russes S-400. Cette décision d’Ankara a provoqué une réaction négative des États-Unis et de l’Alliance atlantique. Les États-Unis ont exclu la Turquie de leur programme de production des chasseurs F-35.

En 2019, la Russie a enregistré le premier contrat pour 2,5 milliards de dollars sur la livraison de systèmes de missiles S-400 à la Turquie. Les deux pays discutent actuellement d’un autre lot de S-400.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
Russie, Pentagone, Turquie, États-Unis, S-400
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook