International
URL courte
176
S'abonner

Alors que le Brésil reste le deuxième pays du monde le plus touché par l’épidémie de Covid-19, son Président a rendu le port du masque non-obligatoire dans les commerces et lieux de culte, a relaté l'AFP.

Le Président brésilien Jair Bolsonaro a fortement édulcoré le 3 juillet une loi sur le port du masque dans les lieux publics contre la propagation du coronavirus, le rendant non-obligatoire dans les commerces et lieux de culte, a fait savoir l’AFP.

Selon le Journal officiel, le chef de l’État a promulgué cette loi approuvée par le Congrès, la première à statuer sur le port du masque au niveau national, mais a exercé son droit de veto pour en exclure plusieurs articles.

L'un d'eux disposait notamment de l'obligation de porter un masque «dans des lieux de culte ou des établissements industriels et commerciaux».

Mais le Président a jugé cette mesure anticonstitutionnelle, évoquant une «possible violation de domicile», étant donné qu'il s'agit souvent de propriétés privées.

Il a également supprimé un article obligeant les commerces et les locaux industriels à fournir gratuitement des masques à leurs employés, et un autre disposant que les pouvoirs publics devaient en distribuer «aux populations vulnérables économiquement».

Le port du masque avait été déjà rendu obligatoire depuis plusieurs semaines dans de nombreux États, par des décrets pris par les gouverneurs, rappelle l’AFP.

Une publication supprimée

À la mi-mai, le réseau social Instagram avait bloqué une publication de Jair Bolsonaro en l’accusant de propager de fausses informations sur l’épidémie de Covid-19 dans son pays. Le Président avait affirmé que le nombre de décès dus aux maladies respiratoires dans l'État de Ceara avait diminué entre mars et mai de cette année par rapport à la même période de l'année précédente.

Le Brésil est le deuxième pays du monde le plus touché par la pandémie de Covid-19, avec près de 1,5 million de cas confirmés et 61.884 morts, selon un bilan de l’AFP réalisé à partir de sources officielles ce 3 juillet à 11h00 GMT.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Tags:
loi, épidémie, masques, Jair Bolsonaro, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook