International
URL courte
29338
S'abonner

L’administration de Donald Trump est en train de discuter le projet qui pourrait interdire aux membres du Parti communiste chinois (PCC) d’entrer sur le territoire des États-Unis, écrit le New York Times en se référant à ses sources. Pour la diplomatie chinoise, une telle mesure ne peut que nuire à la réputation de Washington.

Le projet d’une proclamation présidentielle qui interdirait l’entrée sur le territoire américain aux membres du PCC et à leurs familles est actuellement discuté à la Maison-Blanche, fait savoir le New York Times, qui cite quatre personnes ayant connaissance des travaux.

Le Président pourrait également autoriser la révocation des visas des membres du parti et de leurs familles qui se trouvent déjà dans le pays, ce qui entraînerait leur expulsion. Certaines clauses du projet visent également à limiter les voyages aux États-Unis des membres de l’Armée populaire de libération et des dirigeants d’entreprises publiques.

Le quotidien précise que les détails du plan n'ont pas encore été finalisés et que Donald Trump pourrait finalement le rejeter.

Des problèmes pratiques

Le New York Times parle «des problèmes pratiques» auxquels les autorités américaines pourraient faire face si le Président proclamait l’interdiction. En effet, en 2018, trois millions de citoyens chinois ont visité les États-Unis et, bien que ces chiffres aient chuté en raison de la pandémie de Covid-19, le gouvernement américain n'a aucune connaissance de l’appartenance d’une grande majorité d'entre eux au PCC qui, précise le quotidien, compte à l’heure actuelle environ 92 millions de membres.

Il serait donc difficile de tous les identifier immédiatement afin d’empêcher leur entrée ou pour expulser ceux qui se trouvent déjà aux États-Unis.

En outre, poursuit le quotidien, la proclamation exacerberait les tensions entre les deux pays et entraînerait presque certainement des représailles contre les Américains cherchant à entrer ou à rester en Chine.

La réaction de Pékin

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déjà réagi aux informations relatées par le New York Post.

«Si ces messages sont vrais, cela ne fait que montrer à quel point les États-Unis sont pathétiques», a déclaré la diplomate.

D’après elle, de telles actions américaines qui violent les normes internationales, ne peuvent pas aider Washington «à maintenir son image de puissance majeure».

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Tags:
voyages, interdiction, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook