International
URL courte
4329
S'abonner

Un ancien policier d’Hawaï a comparu devant les juges, après avoir humilié un sans-abri en lui demandant de lécher un urinoir. L’accusé a plaidé coupable et présenté ses excuses à sa victime.

John Rabago, un ancien policier d’Honolulu, a écopé de quatre ans de prison après avoir humilié et menacé un sans domicile fixe, rapporte NBC News.

Les faits remontent à 2018. L’inculpé et un autre agent de police avaient été mobilisés suite à une plainte pour nuisance. Ils avaient trouvé le sans-abri dans des toilettes publiques.

John Rabago avait alors ordonné à sa victime de lécher un urinoir, menaçant de lui plonger la tête dans les toilettes en cas de refus. Il avait ensuite forcé l’homme à se mettre à genoux et à s’exécuter.

«Être sans-abri, ne pas savoir où sera votre prochain repas, être forcé de lécher… un urinoir sale par un policier en uniforme. Il n'y a qu'un seul mot qui me vient à l'esprit: le désespoir», a déclaré le procureur adjoint américain Tom Brady, selon NBC News.

Des excuses présentées

Le procureur adjoint a cependant admis que John Rabago était un bon officier, soulignant qu’il avait assumé ses actes, en plaidant coupable des deux violations de droits civiques dont il était accusé.

L’ancien policier a également tenu à présenter ses excuses à la victime et à sa famille, déclarant qu’il avait pris une décision dont il n’était pas fier et qui a «changé le cours de [sa] vie».

Le second agent impliqué dans l’affaire devrait connaître sa sentence la semaine prochaine. Il a également plaidé coupable.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
urinoir, toilettes, sans-abri, police, Hawaï
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook