International
URL courte
101333
S'abonner

Les autorités libanaises ont résolument démenti les rumeurs sur une possible piste israélienne dans l'explosion dans le port de Beyrouth dont le bilan ne cesse de s'alourdir.

Le ministre libanais de l'Intérieur Mohammed Fahmi a qualifié d'intox les hypothèses circulant sur les réseaux sociaux sur une prétendue apparition dans le ciel de la capitale d’avions israéliens peu avant que les explosions ne retentissent.

«Cela s'appelle simplement des fausses nouvelles», a-t-il déclaré aux journalistes.

Les forces armées libanaises ont aussi rejeté les allégations sur un sabotage prémédité. «Ce sont des rumeurs erronées, il faut attendre les résultats officiels de l’enquête», a indiqué l'armée dans un communiqué.

Aide israélienne

Israël a rejeté les théories selon lesquelles il aurait mené une frappe contre le port de Beyrouth. Les autorités israéliennes se sont dites prêtes à accorder une aide à la ville sinistrée. Tsahal a de son côté annoncé qu'il était temps de «transcender les conflits».

2.750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées sans mesures de précaution ont été à l’origine des explosions qui se sont produites mardi 4 août dans le port de Beyrouth, a dénoncé le chef du gouvernement. Selon le dernier bilan, au moins 130 personnes ont perdu la vie et 4.000 blessées, quelque 300.000 sont restées sans domicile.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
désinformation, Israël, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook