International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (107)
2411230
S'abonner

La résidence à Beyrouth de l'ancien PDG de Renault et Nissan, Carlos Ghosn, a été sérieusement endommagée par l'explosion survenue au port de la ville le 4 août, mais personne n’a été blessé, selon les propos de sa femme, Carole.

La maison de Carlos Ghosn, l'ancien président de l'alliance Renault-Nissan réfugié à Beyrouth après avoir fui la justice japonaise, a été détruite par les explosions qui ont secoué le port de la capitale libanaise le 4 août en fin d’après-midi, mais tous les membres de la famille sont sains et saufs.

«Nous allons tous bien, mais la maison est détruite. Beyrouth tout entier est détruit», a déclaré la femme de Carlos Ghosn, Carole, au journal brésilien O Estado de S.Paulo, cité par L’indépendant.

La maison rose, de style colonial, avait accueilli les journalistes pour la première interview de Carlos Ghosn, qui venait alors de fuir le Japon où il était assigné à résidence dans le cadre d'une enquête d'évasion fiscale et d'abus de confiance.

La propriété s’est d’ailleurs retrouvée au cœur d'un litige entre Renault-Nissan et son ancien PDG.

La maison

L’homme d’affaires franco-libanais aurait acheté la demeure en 2016 avant de la faire rénover pour un montant estimé entre 2 et 3 millions d’euros avec des sommes qu’il se serait fait indûment verser par une filiale néerlandaise affiliée au constructeur, précise BFM TV. Nissan réclame aujourd’hui 8 millions d’euros à l’ancien PDG.

Le site d’information Asia nikkei avait relaté en novembre 2018 qu’une filiale de Nissan Motor aurait payé 17,8 millions de dollars pour des propriétés de luxe à Rio de Janeiro et à Beyrouth pour Carlos Ghosn.

La maison rose était située dans un quartier chic de Beyrouth qui abrite également plusieurs restaurants de luxe et hôtels internationaux, indique pour sa part Le Parisien.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (107)

Lire aussi:

Sous-marins: Macron et Biden s'entretiendront dans les prochains jours
Sous-marins: Subway «trolle» la France après la rupture de l’accord – photo
Voici le moment où les détails de l’AUKUS ont été discutés à l’insu de Macron, selon le Telegraph
Tags:
Carlos Ghosn, Liban, Beyrouth, explosion, Renault-Nissan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook