International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (91)
32529
S'abonner

Quand un manifestant a voulu lancer un engin explosif contre les forces de l'ordre sur l'avenue Pritytskogo à Minsk, ce dernier a détoné dans sa main. Il est mort des suites de ses blessures, a informé le ministère biélorusse de l’Intérieur.

Le premier mort parmi les manifestants en Biélorussie a été confirmé par le ministère de l'Intérieur ce lundi 10 août. Un homme a essayé de jeter un engin explosif contre les forces de l'ordre sur l'avenue Pritytskogo, à Minsk.

Pourtant, l’engin lui a explosé dans la main, a détaillé le ministère précisant les circonstances de la mort d'un manifestant.

«Aujourd'hui, le 10 août, vers 23 heures [22h heure de Paris, ndlr], lors des émeutes massives à Minsk sur l'avenue Pritytskogo, la foule a érigé des barricades pour bloquer la circulation. Lors d’affrontements avec les CRS qui sont venus pour débloquer la place, un manifestant a tenté de jeter un engin explosif non identifié dans un groupe de forces de l'ordre. Il a explosé dans sa main, l'homme a été mortellement blessé», a déclaré Olga Tchemodanova, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les enquêteurs travaillent sur place pour établir toutes les circonstances de ce drame.

Émeutes en Biélorussie

Suite à la tenue de la présidentielle, des émeutes nocturnes ont éclaté dimanche soir dans plusieurs villes de Biélorussie.

Dans le centre de la capitale, Minsk, les protestataires ont érigé des barricades. Pour déloger les manifestants, la police a eu recours à du gaz lacrymogène, à des canons à eau et à des grenades assourdissantes. Les heurts ont fait des blessés et plusieurs personnes ont dû être hospitalisées.

Ce lundi soir, les manifestations et les interpellations ont repris. D’après nos correspondants sur place, des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes ont été utilisées à Minsk.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (91)

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
manifestation, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook