International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (87)
13425
S'abonner

Donald Trump a dit ce lundi 17 août «suivre de très près» la situation en Biélorussie, pays qui connait depuis une semaine des manifestations post-électorales. Interrogé par des journalistes depuis les jardins de la Maison-Blanche, le Président américain a qualifié la situation de «terrible», sans donner plus de détails.

Le Président des États-Unis a déclaré ce lundi 17 août «suivre de très près» la situation en Biélorussie où les manifestations se poursuivent depuis le 9 août.

Washington a appelé au respect des «libertés» des manifestants et exhorté le pouvoir à dialoguer avec la société civile, précise l'AFP.

«C'est une situation terrible», a regretté Donal Trump interrogé depuis les jardins de la Maison-Blanche avant son départ pour le Minnesota et le Wisconsin.

«Nous allons suivre de très près», a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions.

Manifestations post-électorales

L’élection présidentielle du 9 août en Biélorussie a été remportée, selon les chiffres officiels de la Commission électorale centrale, par Alexandre Loukachenko qui a obtenu 80,1% des voix. La candidate de l’opposition Svetlana Tikhanovskaïa a été créditée de 10,1% des suffrages.

L'annonce des résultats a été suivie par un mouvement de protestation dans la capitale et dans plusieurs autres villes biélorusses. Les forces de l’ordre ont eu recours à des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des grenades assourdissantes et des munitions en caoutchouc jusqu’à ce qu’elles décident de ne plus réprimer les manifestations.

Selon les chiffres officiels, plus de 6.700 personnes ont été interpellées lors des manifestations. Des centaines de personnes ont été blessées, parmi lesquelles plus de 120 agents des forces de l'ordre, et un manifestant a été tué, d'après le ministère de l'Intérieur du pays.

Dimanche, la capitale a vu déferler les partisans du Président et ceux de l'opposition. Selon l'Intérieur, aucun incident n'a été enregsitré.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (87)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
Biélorussie, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook