International
URL courte
11740
S'abonner

La diplomatie norvégienne a arrêté et décidé d’expulser un diplomate russe qu'elle pense impliqué dans un récent scandale d’espionnage, indique NRK. Il aurait rencontré un Norvégien accusé d'avoir divulgué un secret d’État. Des actions «incompatibles avec son statut diplomatique» lui sont reprochées. Moscou a protesté contre son arrestation.

Le ministère norvégien des Affaires étrangères a pris la décision d’expulser un diplomate russe accusé d'être impliqué dans une affaire d’espionnage.

Il sera expulsé du pays suite à l’arrestation d’un Norvégien soupçonné d’avoir transféré une information importante à un État étranger, indique la chaîne de télévision qui se réfère à la diplomatie norvégienne.

«Nous avons informé l’ambassadeur russe qu’il était persona non grata et qu’il devait quitter le pays», a-t-elle ajouté.

Il est accusé d’avoir commis des actions «incompatibles avec son statut diplomatique», rapporte NRK.

Scandale d'espionnage

Auparavant, l’agence norvégienne de sécurité de la police (PST) avait rapporté avoir arrêté le 15 août un homme de 50 ans soupçonné d’avoir transféré un secret d’État à un autre pays et qui aurait rencontré «un espion russe». Il pourrait être condamné à une peine allant jusqu’à 15 ans de prison.

La décision d’expulser le diplomate russe concerné a été prise parce qu’il serait en contact avec l’espion norvégien, a déclaré à NRK la porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Norvège Trude Maaseide. Bien que son nom n'ait pas été divulgué, la diplomatie a précisé qu’il travaillait dans un secteur commercial de l’ambassade russe dans le pays.

Réaction de Moscou

Plus tard dans la journée, la Russie a protesté auprès de la Norvège contre l’arrestation du diplomate russe, représentant adjoint au commerce, a déclaré l’ambassade russe à Oslo. L’homme a été fouillé sans avoir eu la possibilité de contacter son ambassade ou de faire venir un employé du consulat sur les lieux de l’incident.

Moscou a qualifié cet acte de violation de l’immunité diplomatique et a promis d'en «tirer les conclusions».

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
secret, diplomates, Russie, espionnage, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook