International
URL courte
Par
7348
S'abonner

Apple a informé l’agence Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie, de la demande du Service de sécurité d’Ukraine (SBU) de supprimer toutes les applications de l’agence d’App Store. En outre, une information similaire a été transmise au groupe VGTRK et concerne entre autres les applications de la chaîne Rossiya et de la radio Vesti FM.

L’agence Rossiya Segodnya a été notifiée par Apple que l’Ukraine exigeait que toutes ses applications soient supprimées de l’App Store ukrainien. La lettre de l’entreprise contient «l'avis de suppression des applications de l'agence du segment ukrainien d’App Store à la demande du Service de sécurité d'Ukraine (SBU)».

De pareilles informations ont également été communiquées à d’autres médias, notamment au groupe VGTRK, et concernent entre autres les applications de la chaîne Rossiya et de la radio Vesti FM. Il a été demandé à Apple de supprimer des applications suivantes: Rossiya 1, Rossiya TV et radio, Vesti FM, Vesti.ru, ainsi que NTV.

L'Ukraine avait déjà banni la diffusion de dizaines de chaînes russes depuis l'été 2014. La liste noire comprend Pervi Kanal, Rossiya 24, Zvezda, REN TV, Life News, RTR Planeta, RT, ainsi que de nombreuses chaînes de divertissement, pour enfants ou de sport.

Réaction du directeur général de l’agence

La demande formulée par le SBU à l’égard d’Apple est une censure ordinaire pour l’Occident, estime le directeur de l’agence Rossiya Segodnya Dmitri Kisselev.

«C’est, hélas, une censure déjà habituelle pour l’Occident. Ils n’arrivent pas à ce niveau de liberté d’expression. La Russie reste la championne du monde en matière de liberté d’expression. Nulle part vous ne trouverez un tel diapason d’opinions et d’expressions. Nous n’avons pas peur», a déclaré M.Kisselev.
Dmitri Kisselev, le directeur général de l'agence Rossiya Segodnya
© Sputnik . Vladimir Trefilov
Dmitri Kisselev, le directeur général de l'agence Rossiya Segodnya

Apple s’explique

Apple a par la suite informé ne pas avoir supprimé les applications des médias russes, mais juste avoir prévenu les développeurs des exigences des autorités ukrainiennes, a appris Sputnik auprès de la compagnie.

«Apple n’a enlevé d’App Store en Ukraine aucune de ces applications. Elle a juste prévenu les développeurs russes des exigences des autorités ukrainiennes et a proposé de s’adresser directement à eux», a déclaré la compagnie.

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
Tags:
Ukraine, Russie, Apple
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook