International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
10624
S'abonner

Le 2 octobre, Emmanuel Macron s’est entretenu par téléphone avec son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev et a appelé au rétablissement du régime de cessez-le-feu sur la ligne de contact dans la république autoproclamée du Haut-Karabakh.

Lors d'un entretien téléphonique qui a eu lieu ce 2 octobre à l'initiative de Paris, Emmanuel Macron et Ilham Aliev ont abordé la situation dans la République autoproclamée du Haut-Karabakh.

«Le Président français s'est dit préoccupé par les hostilités en cours sur la ligne de contact entre les forces azerbaïdjanaises et les forces arméniennes et a appelé à une restauration rapide du cessez-le-feu et à des négociations», a déclaré à Sputnik une source au sein du service de presse d’Ilham Aliev.

Selon le service de presse, «le Président Aliev a annoncé qu'à la suite de l’attaque d'artillerie des colonies azerbaïdjanaises par les forces armées arméniennes, 19 civils azerbaïdjanais avaient été tués, plus de 60 personnes avaient été blessées et des centaines de maisons avaient été détruites».

Le 2 octobre, Bloomberg, citant un communiqué du palais de l'Élysée, a annoncé qu'Emmanuel Macron avait eu plusieurs entretiens téléphoniques successifs avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et le Président azerbaïdjanais Ilham Aliev. Il a notamment appelé à la reprise du dialogue sous les auspices du Groupe de Minsk de l'OSCE (Russie, France, États-Unis) et proposé une nouvelle méthode pour ce faire.

Tensions au Haut-Karabakh

La situation s’est détériorée dans la région lorsque l’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont rejeté la responsabilité des attaques du 27 septembre. Les deux pays ont décrété la loi martiale et annoncé la mobilisation générale.

Plusieurs pays ont appelé les parties en conflit à faire preuve de retenue. La Russie préconise le règlement du conflit et ne soutient pas une partie contre une autre, a déclaré l’ambassadeur de la Russie auprès des Nations unies, Vassili Nebenzia. Les ministres russe et turc des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et Mevlut Cavusoglu, ont également préconisé la cessation immédiate des hostilités.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Au Canada, «une professeur jetée en pâture à des militants agressifs» au nom de l’antiracisme
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Tags:
conflit, Azerbaïdjan, Arménie, Ilham Aliev, Emmanuel Macron, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook