International
URL courte
Par
Haut-Karabakh: un accord de paix signé sous l’égide de Moscou (52)
625666
S'abonner

L'Azerbaïdjan a annoncé avoir saisi la justice française en vue d'une «enquête sur les crimes de guerre commis par des citoyens français» dans le Haut-Karabakh. Le Président azerbaïdjanais a aussi déclaré le 21 novembre que Bakou avait des photos et des vidéos confirmant l'utilisation par Erevan de «mercenaires» étrangers, dont des Français.

L'ambassade d'Azerbaïdjan en France a publié le 20 novembre sur les réseaux sociaux un communiqué en y affirmant avoir saisi les autorités judiciaires françaises sur la présence supposée de mercenaires français dans le Haut-Karabakh.

​Comme la diplomatie l’indique, «plusieurs dizaines de ces mercenaires français d'origine arménienne et non arménienne ou affiliés à l'extrême droite se sont rendus à Erevan avant d'être acheminés sur les territoires occupés de la République d'Azerbaïdjan par les forces armées arméniennes».

L'Ambassade a saisi le Procureur de la République française et le Procureur national antiterroriste afin «d'ouvrir une enquête et de mettre fin aux agissements de ces criminels terroristes qui menacent grandement la sécurité internationale et régionale».

Bakou dit avoir des preuves

Au cours d'une rencontre à Erevan le 21 novembre avec le ministre russe de la Défense, le Président azerbaïdjanais a déclaré que Bakou avait des photos et des vidéos confirmant l'utilisation par Erevan de «mercenaires» étrangers, dont des Français.

«Nous avons de nombreux documents photo et vidéo, des passeports de citoyens étrangers, y compris de France, des États-Unis, du Liban, du Canada, de Géorgie et d'autres pays. Certains de ces citoyens sont d'origine arménienne, d'autres sont inconnus. Mais cela ne change pas l’essentiel du problème, car l'utilisation de mercenaires étrangers par l'Arménie est bien sûr inacceptable», a déclaré Ilham Aliev, cité par son service de presse.

Dossier:
Haut-Karabakh: un accord de paix signé sous l’égide de Moscou (52)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
mercenaires, Haut-Karabakh, France, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook