International
URL courte
Par
3523
S'abonner

La souche du Covid-19 détectée au Royaume-Uni pourrait être capable de non seulement se propager plus rapidement, mais aussi de causer une mortalité plus importante, a estimé le Premier ministre britannique.

Boris Johnson a déclaré vendredi 22 janvier que le variant du coronavirus détecté fin 2020 en Angleterre pourrait être associé à une mortalité plus élevée.

«Nous avons été informés aujourd'hui qu'outre sa propagation plus rapide, il semble aussi désormais que certains éléments indiquent que le nouveau variant -le variant qui a été découvert pour la première fois à Londres et dans le sud-est [de l'Angleterre]- pourrait être associé à un niveau de mortalité plus élevé», a indiqué le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse.

Tous les éléments actuellement disponibles montrent que les deux vaccins utilisés en Grande-Bretagne contre le coronavirus restent efficaces aussi bien contre les anciens que les nouveaux variants du coronavirus, a-t-il ajouté.

La souche initiale bientôt remplacée?

Selon l'épidémiologiste Vittoria Colizza, ce variant, qui est responsable de 1% des cas récents de coronavirus en France, pourrait dominer la souche initiale au mois de mars.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a présenté un plan de lutte contre les variants britannique et sud-africain, prévoyant le séquençage pour en traquer les cas, la surveillance dans les écoles et celle des voyageurs en provenance des deux pays d'origine.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Tags:
mortalité, souche de coronavirus, Covid-19, Boris Johnson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook