International
URL courte
Par
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)
543217
S'abonner

Répondant à la publication par l'ambassade américaine à Moscou des lieux et horaires des rassemblements non-autorisés en soutien à Alexeï Navalny le 23 janvier, Maria Zakharova a déclaré que «les collègues américains devront s'expliquer sur la place Smolenskaya», et le ministère à son tour leur a conseillé de s'occuper de «leurs propres problèmes».

Alors que, la veille d’une action non autorisée en soutien à Alexeï Navalny prévue pour le 23 janvier, l'ambassade des États-Unis en Russie a publié les lieux et horaires des rassemblements dans différentes villes russes, appelant les Américains à les éviter, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a martelé que ses collègues devraient s’expliquer à ce sujet.

Maria Zakharova a qualifié cette «couverture» des rassemblements non autorisés d’ingérence dans les affaires de la Russie qui provoquerait une réponse appropriée. Elle a tenu à préciser sur sa page Facebook que l'ambassade n'avait pas seulement publié des «itinéraires» dans les villes russes, mais avait «publié des informations» sur le mouvement des participants à l'action vers le Kremlin.

«S'agissait-il d'une orientation ou d'une instruction? Ces plans n'ont même pas été déclarés par les organisateurs. Nous pouvons imaginer ce qu’il serait passé si l'ambassade russe à Washington avait publié une carte des itinéraires de manifestation indiquant le point final, par exemple au Capitole. Une telle orientation sur le terrain se terminerait par une hystérie générale des politiciens américains, y compris des slogans russophobes, des menaces de sanctions et l'expulsion de diplomates russes», a-t-elle écrit sur Facebook.

Maria Zakharova a prévenu: «les collègues américains devront s'expliquer sur la place Smolenskaya», où se trouve le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère russe des Affaires étrangères s’indigne

Le ministère russe des Affaires étrangères, commentant la même publication, a appelé ses collègues américains à éviter d’interférer dans les affaires intérieures d'autres États.

«Occupez-vous de vos propres problèmes et cessez de vous ingérer dans les affaires intérieures d'autres États», a déclaré le ministère sur Facebook.

Plus tôt, la diplomatie américaine, sur fond d'informations faisant état d'actions illégales en Russie, a déclaré qu'elle avait «des informations sur des manifestations dans 38 villes russes». L'ambassade américaine a alors ajouté qu'elle «soutenait le droit de toutes les personnes à manifester pacifiquement, à la liberté d'expression» et que les mesures prises par les autorités russes avaient «pour but de réprimer ces droits».

Des manifestations aux USA

Auparavant, des émeutes ont eu lieu à Washington, où la police a arrêté des mécontents des résultats de l'élection présidentielle américaine. Toutefois, l'ambassade des États-Unis à Moscou n'a rien écrit le 6 janvier lors des manifestations dans la capitale de son pays et l'assaut du Capitole, ni poussé «ses citoyens à manifester pacifiquement», non plus que condamné le meurtre pendant les émeutes et la détention de plus de 100 personnes, a rappelé le ministère russe des Affaires étrangères. Lequel a ajouté que l'ambassadeur des États-Unis en Russie, John Sullivan, avait ensuite qualifié ce qu’il s'était passé d’«attaque criminelle».

«L'ensemble de la planète a vu votre gouvernement transformer la protestation pacifique en "non-pacifique" quand la police a commencé à tirer sur les manifestants. […] Puis le gouvernement américain a qualifié l'action des manifestants pacifiques américains d'"attaque contre la démocratie". L'hypocrisie est un outil de la diplomatie américaine qui est devenu particulièrement dangereux pendant l’épidémie de Covid», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.
Dossier:
Retour d'Alexeï Navalny en Russie (24)

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Tags:
ambassade, politique, États-Unis, manifestation, Russie, diplomatie, Maria Zakharova, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook