International
URL courte
Par
4372
S'abonner

La Hongrie commence ce 24 février à utiliser le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm contre le Covid-19, devenant le premier pays de l'Union européenne (UE) dans ce cas, après s'être déjà démarquée en recourant au vaccin russe Spoutnik V.

Le Premier ministre Viktor Orban a annoncé dans un bref message diffusé sur Facebook que la Hongrie lançait la vaccination avec des lots chinois du laboratoire Sinopharm.

«Aujourd'hui, nous entamons la vaccination avec les lots chinois», a-t-il écrit.

Les 550.000 premières doses étaient arrivées de Chine mi-février, pour une commande totale de cinq millions, de quoi vacciner un quart de la population de 9,8 millions d'habitants.

Le Centre national de la santé publique (NNK) avait donné dans la foulée son approbation finale.

M. Orban, qui avait dit fin janvier sa préférence personnelle pour Sinopharm, espère pouvoir se faire vacciner la semaine prochaine.

Contrat signé avec la Russie

Ce 22 janvier, le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko a annoncé que le Fonds russe d'investissements directs avait signé un accord avec la Hongrie pour des livraisons du vaccin Spoutnik V dans le pays.

Peu après, lors d’une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le ministre hongrois des Relations économiques extérieures et des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a déclaré que la Hongrie recevrait deux millions de doses du Spoutnik V.

Le vaccin a été conçu par le Centre d'épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou. Il est déjà enregistré en Russie, en Biélorussie, en Serbie, en Argentine, en Bolivie, en Algérie, en Palestine, au Venezuela, au Paraguay et au Turkménistan. Selon les dernières estimations, son efficacité est estimée à 95%. Plus de 50 pays ont envoyé des demandes à la Russie.

Lire aussi:

Près de 40.000 nouvelles contaminations en 24 heures en France
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tags:
Covid-19, vaccin, Union européenne (UE), Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook