International
URL courte
Par
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (158)
17628
S'abonner

Fustigeant l’ensemble des décisions prises par la nouvelle administration américaine, le sénateur républicain Ted Cruz a jugé que la levée des sanctions par Biden contre le Nord Stream 2 était un don volontaire de milliards de dollars à la Russie.

Renonçant aux sanctions contre l’opérateur du gazoduc Nord Stream 2, Joe Biden, critiqué par certains Républicains pour cette initiative, offre un «cadeau de plusieurs milliards de dollars» à Vladimir Poutine, a déclaré le sénateur Ted Cruz sur Fox News.

Une décision, comme d’autres prises par l’administration Biden-Harris, qualifiée de «catastrophe». Le sénateur a également notifié le décalage entre le comportement des Démocrates envers la Russie pendant les quatre dernières années et celui d’aujourd’hui.

Auparavant, il avait estimé sur son compte Twitter qu’en «aidant Poutine à construire son gazoduc», «l’administration Biden s’annonçait comme la plus prorusse de l’époque moderne».

Donald Trump avait aussi fustigé l’approbation du pipeline par Joe Biden, lequel avait refusé de construire l’oléoduc Keystone en entraînant la perte de 48.000 emplois.

Selon Trump, Poutine et les «négociateurs chinois» «se moquent» de Biden et «humilient» Washington.

La suspension des sanctions avait été qualifiée de «cadeau à Poutine» par un autre sénateur républicain, Jim Risch, pour lequel cette décision était «erronée». Il appelait à «corriger l’erreur aujourd’hui avant qu’il ne soit trop tard».

Maintenir les bonnes relations avec l’Allemagne

Joe Biden a jugé les sanctions contre-productives parce que le projet est presque achevé et que leur maintien aurait pu détériorer les relations entre les États-Unis et l’Europe.

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a pointé sur le fait que les restrictions n’auraient pu empêcher l’achèvement du gazoduc qui était prêt à 90% lorsque le gouvernement américain actuel a décidé d’intervenir. 

Raison pour laquelle l’administration Biden a préféré ne pas gâter ses relations avec l’Allemagne, laquelle «a investi des sommes énormes» dans le Nord Stream 2, que cela plaise ou non aux États-Unis. L’achèvement des travaux est «un fait accompli», a précisé M.Blinken.

Selon lui, la mise en place des sanctions aurait démotivé Berlin de poursuivre une coopération avec Washington sur ce sujet.

La construction de la partie maritime de la première conduite du Nord Stream 2 étant achevée, la prochaine étape est celle des travaux de mise en service «en vue de remplir la conduite de gaz», a annoncé l’opérateur. Cela débutera le 11 juin et durera plusieurs mois.

Dossier:
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (158)

Lire aussi:

Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
«Il y a quelque chose sur votre menton»: Joe Biden pris au dépourvu devant les caméras - images
JO-2020: un boxeur français disqualifié en quart de finale fait un sit-in sur le ring
Tags:
gazoduc, Joe Biden, Vladimir Poutine, États-Unis, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook