Interviews
URL courte
Par
211436
S'abonner

Comment les pays occidentaux profitent-ils des infox? Jacques Baud, ancien officier des services de renseignements suisses et auteur de «Gouverner par les fake news», fait état dans un entretien-choc à Sputnik des méthodes malpropres utilisées en Occident dans le cadre de conflits internationaux.

«Ce que je constate, c’est que toute l’information que nous avons, qui nous est diffusée sur les médias traditionnels mainstream va toujours dans le même sens et qu’on n’a jamais une information qui contrebalance ça […] On sait finalement quelle est la réalité, mais on ne la publie pas de façon à ce que la politique que l’on a décidée soit justifiée.»

La Syrie, le Venezuela, l’Iran, la Russie ont tous été la cible des rumeurs et d’infox les plus extravagantes de la part des chancelleries occidentales depuis des dizaines d’années pour justifier un conflit, la fabrication d’une menace ou un changement de régime. C’est Jacques Baud, ex-colonel des services de renseignements suisses, ayant servi aux Nations unies et à l’Otan, qui l’affirme dans un essai décapant, Gouverner par les fake news, publié ce 27 août (Éd. Max Milo).

La faute aux services de renseignement, aux diplomates, aux politiques ou encore à la presse? Incompétence ou suivisme? Jacques Baud a répondu aux questions de Sputnik.

Retrouvez cet entretien sans concessions sur YouTube

Lire aussi:

Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
démocratie, désinformation, France, États-Unis, Russie, Iran, Venezuela, Libye, Syrie, DGSE, services secrets
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook