Maghreb
URL courte
Par
71633
S'abonner

L’information sur l’acquisition par Rabat de trois drones de fabrication israélienne est une fake news, selon le site FAR-Maroc, proche des Forces armées royales, qui suppose que le royaume chérifien fait face à «une tentative de dénigrement» en raison de sa position sur le conflit israélo-palestinien.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le site d’information militaire proche des Forces armées royale (FAR) marocaines, FAR-Maroc, a démenti les informations rapportées par certains médias israéliens, internationaux et nationaux, faisant état de l’acquisition par le royaume chérifien de drones de reconnaissance Heron fabriqués par l’entreprise Israel Aerospace Industries.

Ainsi, FAR-Maroc affirme que la publication de cette information «a coïncidé avec la présentation de la proposition de nouveau plan de paix au Moyen-Orient [l’«accord du siècle» de Trump, ndlr] et l’attitude équilibrée et positive exprimée par le Maroc à son sujet, qui a été saluée par les différentes parties, en particulier les Palestiniens».
Tout en précisant qu’il s’agissait bien d’une fake news, le site a estimé qu’il était question «de manœuvres ayant pour but de ternir l’image du Maroc dans cette phase sensible du problème de Jérusalem-Est, et de dénigrer la lutte permanente du royaume» pour la ville sainte depuis des décennies.

De supposés drones Heron

À la fin de la semaine passée, le site d’information français Intelligence Online a rapporté que «le Maroc avait acheté trois drones de fabrication israélienne via la France, malgré l’absence de relations officielles entre les deux pays». Cette information a été reprise par plusieurs médias nationaux, internationaux et israéliens.

Ainsi, le magazine en ligne Times of Israël a rapporté, tout en citant Intelligence Online, dimanche 2 février, que la Maroc a acheté trois drones Heron pour une bagatelle de 48 millions de dollars, précisant que ces engins étaient développés par l’entreprise Israel Aerospace Industries.

Le Maroc s’exprime sur l’«accord du siècle»

«Le Maroc apprécie les efforts constructifs de paix déployés par l’administration américaine actuelle en vue de parvenir à une solution juste, durable et équitable au Proche-Orient», a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita lors d’un point de presse avec son homologue portugais Augusto Santos Silva mercredi 29 janvier à Rabat, selon le site d’information Yabiladi.

Néanmoins, M.Bourita a précisé la position de son pays concernant le statut de la capitale palestinienne Al-Quds-Est, affirmant que le Maroc «considère que le statut de Jérusalem doit être préservé». Et de relever que la décision finale «doit faire l’objet de discussions entre les parties conformément à la légalité internationale».

Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
Tags:
Jérusalem-Est, Jérusalem, conflit israélo-palestinien, Armée de Défense d'Israël, Israël, Maroc, drone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook