Maghreb
URL courte
Par
23121
S'abonner

Le groupe Suez a remporté au Maroc deux importants contrats auprès des constructeurs automobiles français PSA et Renault. Ils s’élèvent à près de 18 millions d’euros. L’entreprise se positionne ainsi comme leader en matière de traitement de déchets industriels dans le pays.

Présent au Maroc depuis 2008, le géant français Suez conforte sa position de leader dans le pays en signant deux gros contrats dans le traitement et la valorisation de déchets industriels avec les constructeurs automobiles PSA et Renault pour un montant total de 188 millions de dirhams (17,79 millions d’euros), rapporte le site marocain d’information économique Challenge.ma. Suez ambitionne de devenir la pierre angulaire de l’économie circulaire dans le pays, assure le média.

«Avec ces contrats, Suez s’ancre comme un acteur de référence du traitement des déchets industriels au Maroc», a déclaré Ana Giros, directrice générale adjointe du groupe en charge des régions APAC (Asie, Australie et Inde) et AMECA (Afrique, Moyen-Orient, Asie Centrale), citée par le média.

«Notre offre de solutions innovantes qui répond aux besoins de nos clients industriels entend améliorer le traitement et la valorisation de leurs déchets», a-t-elle ajouté, soulignant que «les équipes commerciales de Suez-Maroc ont su écouter les attentes de nos clients pour un suivi plus rigoureux et transparent de leurs déchets et ont su les accompagner dans la mise en œuvre des processus industriels optimisés au service de l’économie circulaire».

La collaboration avec Renault

La collaboration entre Suez et le groupe Renault au Maroc a débuté en 2008. En effet, selon Challenge.ma, Suez assure la gestion globale de tous les types de déchets du constructeur automobile depuis la collecte dans les ateliers de production jusqu’à leur valorisation ou leur traitement par les filières habilitées, en passant par le tri des déchets (palettes, cartons, métaux, huiles de process, emballages et plastiques de production).

Dans le cadre de la stratégie lancée par Renault en vue de la réduction de ses déchets et de l’optimisation de leur valorisation, Suez est également devenu son partenaire pour proposer des solutions d’ingénierie et des conseils avec des propositions d’axes de progrès et un suivi administratif.

Ainsi, Renault-Maroc a renouvelé en juin 2019 le contrat de Suez pour assurer jusqu’en 2022 la gestion durable des déchets de ses deux usines de production situées à Casablanca et à Tanger, précise le média.

Le contrat avec PSA

Dans un communiqué officiel, Suez indique que le groupe PSA a opté pour ses solutions concernant la gestion globale des déchets industriels générés par sa nouvelle usine de l’Atlantic Free Zone (AFZ), à Kénitra.

Ce nouveau contrat, qui a démarré en octobre 2019 pour une durée de 3 ans, renforce la collaboration avec Suez qui est en charge depuis 2018 de la gestion des déchets lors de la construction de la même usine, a précisé la même source.

En vue d’accompagner PSA dans la gestion des déchets de son usine proportionnellement à l’augmentation de la cadence de sa chaine de production, Suez prévoit de déployer sa solution évolutive qui inclut un plan de collecte condensé et un parc à déchets sur-mesure, explique la même note.

Les perspectives

Le groupe Suez a de beaux jours devant lui au Maroc. En effet, le royaume chérifien qui génère 3,5 millions de tonnes de déchets industriels par an verra cette quantité atteindre les 12 millions de tonnes en 2030.

Alors qu’il est déjà l’un des principaux acteurs à soutenir le plan d’accélération industrielle 2014-2020 du Maroc, Suez accompagne depuis plusieurs années les industriels marocains dans la mise en place d’une économie circulaire.

Ainsi, il a créé en 2019 deux plateformes multimodales pour la valorisation des déchets industriels des zones franches de Tanger et Kénitra, en plus de sa base de Bouskoura. Les deux contrats remportés auprès de PSA et Renault vont dans le sens du renforcement de sa stratégie dans le pays et de sa position de leader.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
déchets radioactifs, déchets miniers, déchets plastiques, déchets, industrie automobile, Suez Environnement, groupe Suez, GDF Suez, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook