Maghreb
URL courte
Par
Coronavirus au Maghreb - avril (41)
0 55
S'abonner

Le ministère sénégalais des Affaires étrangères affirme que ses services consulaires au Maroc travaillent pour venir en aide aux ressortissants bloqués dans le pays à cause du Covid-19, indique un communiqué. Il précise que des aides financières et leur prise en charge dans des hébergements sont assurées.

Dans un communiqué transmis dimanche 12 avril à la rédaction du site d’information Dakaractu, le ministère sénégalais des Affaires étrangères a réagi à la situation des dizaines de Sénégalais bloqués à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie, suite à sa fermeture en raison de la pandémie du Covid-19. Auparavant, l’un de ses ressortissants sénégalais, Mor Kane Dramé, était intervenu par téléphone dans une émission de Dakaractu pour faire état de la situation difficile dans laquelle ils se trouvent, accusant le gouvernement de les avoir «abandonnés».

«Le ministère des Affaires étrangères […] a été informé de la présence de compatriotes à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie à la date du 17 mars 2020», indique la note qui précise qu’«aussitôt, les autorités consulaires […] au Maroc ont pris contact avec le ministère marocain de l’Intérieur [qui les a informé, ndlr] que la Mauritanie ne laisse passer que ses ressortissants».

Des mesures d’urgence prises

En collaboration avec les autorités marocaines, «il a été décidé de loger nos ressortissants dans des réceptifs en attendant leur acheminement à Casablanca ou à Rabat», informe le communiqué qui ajoute que ceci n’a «pas pu être fait en raison de l’état d’urgence actuellement en vigueur au Maroc».

Selon le ministère, 16 ressortissants sont bloqués à Dakhla, 14 à Boujdour et 29 à Bir Guendouz, sur le territoire du Sahara occidental sous autorité marocaine. Les premiers ont été pris en charge financièrement, alors que les autres ont été accueillis dans des campements et des hôtels avec une prise en charge totale (hébergement et restauration).

Par ailleurs, le ministère rappelle que tous «ces efforts consentis […] n’ont rien à voir avec l’aide d’urgence décidée par le chef de l’État Macky Sall en direction de la diaspora».

«Les Marocains nous ont logés»

Lors de son intervention sur Dakaractu, M.Kane Dramé, bloqué à Dakhla, a informé qu’après avoir été refoulés le 12 mars à la frontière par les forces de sécurité marocaines, les Sénégalais passaient la nuit dans leur véhicule. «C’est par la suite que les Marocains nous ont logés dans une auberge», confie-t-il.

ar ailleurs, il a insisté sur le fait que «toutes les conditions de sécurité ne sont pas réunies pour que nous restions ici». Ainsi, il a expliqué que «90» ressortissants sénégalais bloqués au Maroc souhaitaient rentrer au pays dans les plus brefs délais, appelant  «les autorités du pays à organiser leur rapatriement».

«Nous étions ici avec d’autres nationalités; mais elles ont toutes été rapatriées par leurs pays», a -t-il déclaré, déplorant que «nous sommes les seuls dont le sort ne semble pas préoccuper notre pays».
Dossier:
Coronavirus au Maghreb - avril (41)

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Sénégal, Royal Air Maroc, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook