Maghreb
URL courte
Par
Coronavirus au Maghreb - avril (41)
472
S'abonner

Dans les conditions imposées par l’état d’urgence sanitaire, la Tunisie pourrait rater sa saison touristique 2020 à cause de la fermeture de l’espace aérien et de la crise économique provoquée par la chute des prix du pétroles, a déclaré à Shems FM le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie.

Le secteur touristique, l’un des poumons de l’économie tunisienne, est durement frappé par la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19, a affirmé le 21 avril le président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) Khaled Fakhfakh dans une déclaration à Shems FM. Selon lui, si l’espace aérien reste fermé après le déconfinement, la saison touristique 2020 sera fortement compromise.

«Nous avons quatre marchés», explique-t-il. Concernant les deux premiers, le responsable indique qu’«il y a tout d’abord l’Europe de l’Ouest dont les touristes ne viendront pas compte tenu de la crise sanitaire», ajoutant qu’«on ignore si les Russes viendront».

Puis le président de la FTH rappelle que compte tenu de la situation géographique de la Tunisie, la majorité des touristes européens, notamment nordiques, ne peuvent s’y rendre qu’en avion. Or, actuellement, les frontières aériennes sont fermées en raison de l’état d’urgence sanitaire.

«Si l’espace aérien reste fermé, c’est peine perdue, le secteur touristique ne pourra pas redémarrer», prévient-il.

Qu’en est-il des marchés algérien et tunisien?

«Quant à l’Algérie, les citoyens subissent de plein fouet la baisse du cours du pétrole et font face à la crise sanitaire», poursuit M.Fakhfakh qui précise que «nous pensons donc qu’ils ne viendront pas non plus».

Malgré le Hirak, les touristes algériens ont continué d’affluer de manière constante en Tunisie au cours des trois premiers mois de l’année 2019. En effet, le pays a enregistré une croissance de 10,7% pour la venue de touristes algériens par rapport à la même période en 2018. Près d’un demi-million d’Algériens (495.635 entrées) se sont rendus en Tunisie entre janvier et mars 2019, d’après les chiffres du ministère tunisien du Tourisme.

En 2018, plus de 2,7 millions d’Algériens se sont rendus en Tunisie, soit une progression de 9,2% par rapport à 2017. Les demandes algériennes de séjour ont dépassé celles traditionnelles des pays européens.

Enfin, concernant les vacanciers tunisiens, Khaled Fakhfakh voit «mal les Tunisiens partir en vacances cette année». «En effet, ils ont peur à cause de la crise. Et admettons qu’ils partent en vacances, ils ne représenteront que 10% des chiffres enregistrés en 2019», avance-t-il.

Selon le président de la FTH, le secteur du tourisme nourrit 400.000 familles. Avec la crise du coronavirus, 90% des hôtels ont fermé leurs portes. Ceux restés ouverts abritent des équipes médicales confinées.

Dossier:
Coronavirus au Maghreb - avril (41)

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
confinement, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, tourisme, ministère tunisien du Tourisme, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook